• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Semaine de la presse à l'école : les jeunes s'informent, mais pas comme les vieux

© France 3 Limousin
© France 3 Limousin

Du 18 au 23 mars 2019 s'est déroulé partout en France la semaine de la presse et des médias dans l'école. L'occasion de donner la parole aux premiers concernés : les jeunes. Et contrairement (peut-être) aux idées reçues, l'éducation aux médias fait son chemin.

Par Hélène Abalo

A l'occasion de la semaine de la presse à l'école 2019 qui s'est tenue du 18 au 23 mars, nous avons voulu donner la parole aux jeunes sur des thèmes d'actualité : l'utilisation des réseaux sociaux et la lutte contre les fake news. Nous avons rencontré deux classes : des élèves de 1re L, section "Arts-Visuels" du lycée Bernard Palissy de Saint-Léonard-de-Noblat et des élèves de seconde en filière "Services aux Personnes et aux Territoires" au lycée des Vaseix aux portes de Limoges.

Ah, les jeunes de maintenant !

 
Il n'est pas rare d'évoquer la jeune génération en la qualifiant de "geek", quand le mépris n'ajoute pas "inculte". Des adolescents qui ne s'informent pas, juste parce qu'ils ne regardent pas forcément le journal régional de France 3 (!) ou la grande messe de 20 h, qu'ils ne sont pas abonnés au Monde ou au Figaro mais plutôt à Jeux Vidéo Magazine ? Et pourtant, ils consomment de l'information, mais autrement.

Seuls 7 % des jeunes (15-34 ans) affirment ne pas s’intéresser à l’actualité*


Le lycée Bernard Palissy de Saint-Léonard-de-Noblat en Haute-Vienne propose une option "Arts Visuels". Les élèves de la classe de 1re, ils sont une quinzaine dans leur filière, ont eu l'opportunité de visiter les locaux de France 3 Limousin. Nous en avons profité pour leur mettre…"les mains dans le cambouis".


Moteur, action ! 

Nous leur avons confié du matériel de tournage, un kit qui se compose d'un smartphone et d'un micro et nous leur avons demandé de s'interroger mutuellement sur leurs habitudes : utilisation des réseaux sociaux, partage de données et vérification de l'information. Bon, d'accord, un petit speech d'introduction sur les consignes leur a sans doute mis la puce à l'oreille mais force est de constater que leurs pratiques ne sont pas totalement dénuées de vigilance. Si tous ou presque utilisent les smartphones, internet et les réseaux sociaux quotidiennement, la réflexion sur leurs usages est plutôt censée.  

Je vérifie la plupart des informations avant de les partager

Je ne partage pas de choses trop personnelles, car elles peuvent être exploitées par n'importe qui

Avec mon père, on compare les différents journaux TV pour être certains que les informations sont vraies

Attention aux sites parodiques. Trop de personnes se font avoir. Il faut privilégier les sources sûres, les médias connus.

 
Semaine de la presse à l'école : les jeunes ont la parole
A l'occasion de la semaine de la presse à l'école 2019, nous avons accueilli à France 3 Limousin, des élèves de 1re L du Lycée Bernard Palissy de saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne).  - F3 Limousin - H. Abalo


Quand informer rime avec liberté

En ce qui concerne les élèves de seconde en filière "Services aux Personnes et aux Territoires" au lycée des Vaseix, l'exercice était différent. Une journaliste de France 3 Limousin, est partie à la rencontre de cette classe, essentiellement féminine. Les adolescents sont moins à l'aise car plus nombreux et dans l'environnement de leur salle de cours mais rapidement le dialogue s'installe. Bombardement de questions :

Est-ce que les journalistes racontent toujours la vérité ?

Est-ce qu'on vous oblige à dire certaines choses ?

D'où viennent vos informations ?

Comment faire pour vérifier si c'est vrai ?

Ah bon, c'est faux ça ?


Les portables sont laissés à l'entrée de la salle. Le débat s'installe et l'attention est palpable. Certain.e.s prennent des notes, d'autres lèvent la main le plus haut possible pour prendre la parole et questionner, encore questionner. Une curiosité qui a été insufflée par leurs professeurs, mais elle parfaitement et sincèrement maîtrisée par ces lycéen.ne.s.

 
L'heure passe à une vitesse dingue et se conclut sur des notions telles que la liberté d'expression, la liberté de penser, les droits et devoirs de chacun dans la société hyper connectée d'aujourd'hui.

Alors oui les "jeunes" sont branchés, toujours sur leurs écrans (les 15-34 ans sont 89,9 % à détenir un smartphone*). Sans doute faut-il aller encore plus à leur rencontre, pour expliquer et décrypter, mais aussi pour comprendre leurs usages de l'information, mais rien n'est perdu. Loin de là. 
 

*[Source : Médiamétrie, Enquête en ligne auprès d’un échantillon de 2000 internautes de 15-34 ans – Novembre 2017] 
Retrouvez l'ensemble des résultats de cette enquête sur le site du Ministère de la Culture. 
 

 

Sur le même sujet

Les producteurs de muguet se préparent pour le 1er mai

Les + Lus