Le SIDA est toujours là : 900 personnes séropositives suivies en Limousin

Le 25e Sidaction a lieu jusqu’à ce dimanche 7 avril 2019. L’occasion de collecter des fonds pour lutter contre la maladie  et de faire de la sensibilisation. 6000 nouveaux cas sont recencés en France chaque année. 20% des 18-25 ans déclarent être mal informés sur le VIH.
25e Sidaction jusqu'au dimanche 7 avril
25e Sidaction jusqu'au dimanche 7 avril © Christophe Bodin
Comment s'attrape le SIDA? Comment se transmet-il ? Comment le dépister ? Des questions qui peuvent paraître anodines. Pourtant sur les bancs de la faculté de Lettres de Limoges, les étudiants avouent un manque de connaissance et de sensibilisation sur le sujet :

Pour les gens c'est tabou, ils ont encore du mal à en parler
On a dû me sensibiliser au collège mais depuis...rien
Notre génération est moins sensibilisée que celle d'avant

Sur les murs d'informations de l'université, le Sida ne s'affiche plus, il faut aller à la maison médicale pour en retrouver la trace. Pourtant, 900 personnes séropositives sont suivies chaque année dans les différentes structures de la région parmi lesquelles l'association entrAides Limousin. En charge de sensibiliser les jeunes dans les collèges et lycées elle bat en brèche les idées reçues :

On a encore beaucoup de préjugés sur la salive. On entend aussi les larmes, la sueur. Ce sont bien sûr des clichés, on sait très bien que l'on ne peut pas être contaminé de cette façon-là. Stéphanie Barrier, animatrice de prévention à Entr'AIDSida Limousin

Mieux sensibiliser pour faire reculer la maladie, voilà un des enjeux de ce Sidaction. L'an dernier, grâce aux sommes récoltées lors du Sidaction, une quarantaine de projets de recherche contre la maladie ont pu être soutenus. Chaque année en Limousin on recense une trentaine de nouveaux cas.
Le SIDA est toujours là : 900 personnes séropositives suivies en Limousin
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sida santé société