Transports : les bonnes intentions de Jean-Baptiste Djebbari

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thomas Milon .

Invité du journal de France 3 Limousin, ce jeudi 5 septembre 2019, le nouveau secrétaire d’Etat aux transports dit vouloir « accélérer » l’amélioration de la desserte du Limousin par le train et la route et veut « s’engager » pour les municipales à Limoges.

 

Nouvellement nommé secrétaire d’Etat aux transports, le Haut-Viennois Jean-Baptiste Djebarri, a répondu aux questions de Cécile Gauthier ce jeudi 5 septembre.

Municipales à Limoges



Alors que l’ancien député LREM de la Haute-Vienne s’était positionné en juin dernier pour  devenir « le coordonnateur » d’un projet municipal à Limoges, pourrait-il être sur la liste d’Emile-Roger Lombertie, actuel maire ?

Pourquoi pas ? J’ai toujours voulu que la république en marche ait un projet à Limoges. Nous aurons cette discussion avec nos partenaires prochainement. J’ai envie de m’engager, pas en tête de liste avec mes nouvelles fonctions. Ma position reste à définir.  

Ligne de train POLT



Concernant les transports en Limousin et le dossier du POLT (ligne ferroviaire Paris-Limoges-Toulouse) :

Des travaux sont engagés jusqu’à fin 2022. On va accélérer sur le Polt (et le Paris/Clermont-Ferrand). L’Etat va passer prochainement commande et financer à hauteur de 700 millions d’euros le renouvellement de l’ensemble des rames.

RN 147



Au sujet de la route nationale 147, reliant Limoges à Poitiers, un axe très emprunté, Jean-Baptiste Djebbari a fait partie de ceux qui ont soutenu le projet d’une autoroute concédée.

J’aurai à me prononcer sur ce dossier en concertation avec Elisabeth Borne. Nous avons réussi à créer l’acceptabilité d’un tel dossier, avec une coalition politique locale. Le dossier va être étudié par les services de l’Etat et une décision sera prise dans un temps relativement court.



Nul doute que les élus de Haute-Vienne, de Creuse et de Corrèze vont relancer bientôt le nouveau secrétaire d’Etat sur ces dossiers de désenclavement du Limousin.  

 

 

     

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité