Les travaux de recouvrement des vestiges de l'abbaye Saint-Martial ont débuté

Les fondations vont être recouvertes de pousolanne. / © F3 Limousin
Les fondations vont être recouvertes de pousolanne. / © F3 Limousin

Les vestiges de l’abbaye Saint-Martial sont en passe d'être complètement recouverts. Depuis le lundi 1er août des camions amènent des tonnes de pouzzolane, une pierre volcanique, pour recouvrir les fondations et les protéger en vue des futurs ouvrages de la place de la République.

Par Thibault Marotte

Les vestiges de l’abbaye Saint-Martial vont à nouveau connaître le noir complet. Depuis le lundi 1er août 2018, les fondations découvertes il y a quatre ans par des fouilles archéologiques, sont en train d'être recouvertes. Une opération qui vise à protéger le site historique en vue des travaux place de la République.

C'est la pouzzolane qui est utilisée pour recouvrir les fondations. Cette pierre volcanique est connue pour ses vertus protectrices. Elle devrait également faciliter des prochaines opérations sur le site. "Si demain, nous avons besoin de réouvrir les fouilles, nous pourrons l'aspirer. C'est un matériau qui reste assez léger", détaille Octavio Pereira, responsable du site Novapierres. Une pierre légère qui n'endommagera pas les restes de l'abbaye Saint-Martial. 

Sur le long-terme, la mairie de Limoges envisage de rendre les vestiges accessibles au public. "Une partie sera visible directement, une autre partie qui ne sera visible que par dessous avec une déambulaiton où les touristes pourront pénétrer", indique Emile-Roger Lombertie, le maire de Limoges. Une troisième partie consistera à mettre en place une installation en réalité virtuelle pour visualiser l'abbaye de Saint-Martial de son ensemble avant sa destruction. 

Les touristes et les habitants de Limoges pourront à nouveau admirer les vestiges à l'horizon 2021. D'ici là, ils peuvent néanmoins s'informer sur l'histoire de ce lieu historique bâti en 848. 
Reportage - Les travaux de recouvrement des vestiges l’abbaye Saint-Martial ont débuté
Reportage : Hugo Lemonier et Antonio Dos Santos Intervenants : Octavio Pereira (Responsable du site Novapierres), Emile-Roger Lombertie (Maire de Limoges)

Sur le même sujet

Les + Lus