Un rugbyman de l’USAL accusé d’injure raciste

Publié le Mis à jour le
Écrit par Margaux Blanloeil
Un joueur de l'USAL accusé d'avoir proféré une injure raciste à l'encontre d'un rugbyman de Drancy, la fédération va devoir élucider cette affaire.
Un joueur de l'USAL accusé d'avoir proféré une injure raciste à l'encontre d'un rugbyman de Drancy, la fédération va devoir élucider cette affaire. © France 3 Limousin

Samedi 2 octobre 2021, l’USAL recevait Drancy pour la quatrième journée de fédérale 1. Une rencontre qui a donné lieu à réclamation de la part des dirigeants de Drancy. Ils affirment que des propos racistes ont été proférés à l’encontre de l’un de leurs joueurs.

Cette histoire fait le tour des clubs et des réseaux sociaux depuis quelques jours. Samedi 2 octobre, à Beaublanc, deux matchs ont opposé Limoges et Drancy. Les équipes espoirs puis les équipes premières. C’est à l’issue du deuxième match qu’un joueur de Drancy déclare avoir été victime d’une injure raciste.

Y a eu cette injure raciale à la fin du match… l’un de nos joueurs est traité de sale noir, c’est des propos... on ne doit plus entendre ça sur un terrain de rugby.

Pascal Diaz, le président du Rugby Club Drancy.  

Le club de Limoges a réagi en demandant une explication à son joueur concerné.

Moi j’ai convoqué le joueur le lundi midi pour avoir sa version des faits et le rugbyman en question dément formellement les faits avec une attestation sur l’honneur qui sera transmise à la fédération de rugby.

Julien Delaye, directeur général de l’USAL.

Cette affaire est arrivée après un match des espoirs qui s’est conclu par une bagarre générale. Selon le club limougeaud, plusieurs jeunes joueurs de l’équipe ont été sérieusement blessés au point d’être hospitalisés.

De son côté, Drancy parle d’un accueil déjà teinté de racisme :

"On est arrivé dans cette ambiance-là, avec des propos discriminatoires comme "aujourd’hui on va jouer contre l’Afrique",  "y a beaucoup de noirs dans cette équipe"… Et puis après, y a ce qui s’est passé en fin de rencontre, alors qu’il y a une altercation à 5 mètres en bord de terrain... leur entraîneur se permet de rentrer sur le terrain et là c’est parti en bagarre générale."

Le club de Limoges se sent "touché par toutes ses accusations qui font que Limoges serait un club comme ils le décrivent" et dit être persuadé que c'est exactement l’inverse de la description faite par le club de Drancy.

De nombreuses pièces, notamment des vidéos, ont été transmises à la fédération de rugby qui devra faire la lumière sur cette affaire.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.