VIDEO. Patinoire de Limoges : « les clubs sont en péril » en cas de fermeture anticipée

Publié le
Écrit par Robin Spiquel .
Les clubs usagers de la patinoire de Limoges craignent qu'une fermeture anticipée ne mette en péril leur avenir. Intervenants : Cédric Coiffard, président de l’ASPTT Limoges hockey ; Maud Devilliers, Bénévole CPAL ; Laetitia Baptista Teixeira, mère de deux licenciés ©Thomas Chollet-Lunot, Nicolas Chigot - France Télévision

Alors que la patinoire de Limoges pourrait fermer ses portes le 2 avril au soir pour permettre des économies d’énergie, les clubs limougeauds craignent pour leur avenir. Ces deux mois de glace en moins pourraient lourdement perturber leur équilibre financier et sportif. Certains usagers envisagent déjà de se mobiliser.

Tout savoir sur les mondiaux de pelote basque : Championnats du monde de Pelote Basque 2022

Dans une petite salle annexe de la patinoire, les danseurs sur glace répètent leur chorégraphie sur un sol… en dur. Une pratique complémentaire aux entraînements sur glace en temps normal. Mais en fin de saison, elle pourrait bien devenir la norme.

Pas d'annonce officielle

En cause, la potentielle fermeture anticipée de la patinoire. Les trois clubs usagers de l’équipement (Limoges Sporting club de glace (LSCG), le Club de patinage artistique de Limoges (CPAL) et l’ASPTT Limoges hockey) affirment que l’adjointe aux sports de la mairie de Limoges, Sylvie Rozette, leur aurait annoncé lors d’une réunion lundi 21 novembre une fermeture pour le 2 avril 2023 au soir. Soit deux mois et demi avant la période traditionnelle. 

Madame Rozette nous a dit clairement que la patinoire serait fermée  à compter du 2 avril au soir jusqu’au mois de septembre.

Cédric Coiffard, président de l’ASPTT Limoges hockey



De son côté, la Mairie de Limoges se défend d’avoir pris une décision. La question doit être tranchée et une solution annoncée officiellement le 8 décembre en prévision du prochain Conseil municipal.

Quoi qu’il en soit, les clubs limougeauds se préparent à une fin de saison compliquée. Une fermeture début avril amputerait leur pratique sur glace de deux mois et demi environ. Une période cruciale pour ces associations.

Pour le Club de patinage artistique de Limoges (CPAL) par exemple, c’est le temps des galas et des compétitions qui permettent de renflouer les caisses. Les bénévoles avaient été préparés à ce type de perturbations par leur ligue, mais ils ne s’attendaient pas à une date si précoce.

On a pas beaucoup de finances d’avance. On va essayer d’accompagner nos licenciés et de déplacer la date du gala.

Maud Devilliers

Bénévole au club de patinage artistique de Limoges



L'alternative gymnase ?

Contrairement aux danseurs sur glace, qui devraient pouvoir continuer à pratiquer dans des gymnases grâce à des rollers, l’équipe de Hockey risque de se retrouver sans possibilité d’entraînements.

On ne peut pas préparer des phases finales de championnat de France U 17 dans un gymnase. Ce n’est pas possible.

Cédric Coiffard, président de l’ASPTT Limoges hockey

Une profonde déception partagée par les parents des licenciés. Laetitia dépense plus de 1 500 euros chaque année en licence, équipement et frais de déplacement pour ses deux enfants. Elle compte lancer une pétition adressée à la mairie de Limoges et espère bien recevoir le soutien des quelques 400 licenciés des trois clubs de glace limougeauds.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité