Des vies souterraines, un documentaire sur la ville sous la ville de Limoges

Documentaire "Des vies souterraines" / © Leitmotiv Production
Documentaire "Des vies souterraines" / © Leitmotiv Production

Le monde souterrain ne serait-il que le reflet déformé du monde réel ? 

Par France 3

Un peu partout dans le monde il existe une ville sous la ville, une ville oubliée. Elle est plus vaste que la ville dans ses murailles.
Elle a ses rues, ses places, ses ruelles, ses points d’eau, mais aussi son silence absolu, son obscurité et son mystère.
Le creusement des sols par les hommes est une pratique répandue en Occident comme en Orient. Ils ont souvent été creusés à des fins domestiques pour le stockage de la nourriture et pour remédier au problème d'approvisionnement en eau. Les souterrains, les cavités servaient aussi de protection contre les attaques ennemies. Souvent, ils ont été associés à des mythes en lien avec l'enfer transmis par l'oralité et par des pratiques invisibles depuis la surface. 
En convoquant l’histoire, l’imaginaire et les croyances populaires, le film nous plonge dans les souterrains de Limoges et d’ailleurs.
2000 ans d’histoires et de légendes. Un voyage sous la terre et dans le temps à la découverte "Des Vies souterraines".
Documentaire "Des vies souterraines" / © Leitmotiv Production
Documentaire "Des vies souterraines" / © Leitmotiv Production

Le réalisateur Hakob Melkonyan explique :
Avant de devenir réalisateur de cinéma, j'étais étudiant en théologie. Mon but était d'étudier les religions et philosophies anciennes du monde.
Mon pays, l'Arménie, a été pendant des siècles un carrefour des cultures et des religions. J’ai hérité de cette culture, j’ai grandi dans le culte des croyances religieuses de l'Antiquité construites sur des bases mythologiques…
Cela fait quatre ans que je vis à Limoges et j’ai appris à connaître l’histoire de cette ville. J’ai notamment découvert que comme dans d’autres villes de France il existait ici aussi des souterrains. Vieux de 2000 ans, ils remontent à la création de la ville comme pour les villes du Moyen-Orient.
Les souterrains de Limoges ne sont pas uniques à la région Nouvelle-Aquitaine. On peut en trouver dans plusieurs autres villes de France, en particulier dans les villes qui au Moyen-Âge étaient des villes marchandes. Limoges représente un archétype de ces villes, carrefour du commerce. Dans ce documentaire j’ai souhaité exhumer la mémoire souterraine oubliée de cette ville, construite sur l’histoire et la mythologie.
Ainsi le film explore les sous-sols de différents quartiers de Limoges en faisant entendre à la fois un récit de l’histoire mais aussi des légendes des souterrains. Des historiens nous apportent leur analyse scientifique.
Le creusement du sol par les hommes est une pratique ancienne répandue en Occident comme en Orient. On ne sait pas s’il existe un lien scientifiquement prouvé entre les souterrains de ces différentes parties du monde, cependant l’histoire nous apporte certaines réponses sur leur utilisation. La première c’est qu'ils ont été creusés à des fins domestiques pour le stockage de nourriture et pour remédier au problème d’approvisionnement en eau. On sait aussi qu’ils servaient de protection contre des attaques ennemies. Au-delà, la ressemblance entre les souterrains d’Orient et d’Occident repose sur la création de mythes et de légendes. Il y est question d’enfer, d’esprits (bons ou mauvais) et d’histoires sur la vie éternelle.
Limoges n’échappe pas à la règle, comme partout, des mythes s’y sont développés au cours des siècles et se sont transmis par des récits oraux jusqu’à nos jours.
Réalisateur : Hakob Melkonyan 
Coproduction : France Télévisions - France 3 Nouvelle-Aquitaine / Leitmotiv Production
avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine en partenariat avec le CNC, et la participation de la SNCF Région Nouvelle-Aquitaine.
Diffusion : lundi 6 janvier 2020 à 23h sur France 3 Nouvelle-Aquitaine
 

Sur le même sujet

Les + Lus