Cet article date de plus de 4 ans

Moins de pommes sur les pommiers du Limousin

Chez de nombreux producteurs de pommes, la récolte 2017 sera nettement en recul par rapport à 2016. Avec les gelées tardives du printemps, ils savaient déjà que les dégâts seraient conséquents, ils en mesurent désormais l'ampleur. Sur certaines parcelles, il n'y aura même pas de récolte. 
Les fruits sont en train de grossir, mais il sont nettement moins nombreux que l'an passé. La faute aux gelées tardives du printemps. Raisins, poires, pommes, les récoltes seront nettement en baisse cette année. ©france 3
Le gel a fait de gros dégâts cette année, et les conséquences sont désormais bien visibles dans les vergers. Les fruits sont en train de pousser, mais ils sont nettement moins nombreux qu'escompté. Le pourcentage de perte varie fortement d'une parcelle à l'autre, d'un territoire à l'autre, mais la baisse est très nette.

50% de perte

Chez Laurent Jaudinot, producteur de golden à Tersannes, la récolte sera probablement divisée par 2 : 300 tonnes au lieu des 600 prévues. Sur certaines de ses parcelles, il ne récoltera même aucune pomme, toutes les fleurs, ou presque, ayant été brûlées par le gel. 

Plusieurs productions touchées

Les pomiculteurs du Limousin ont été très touchés par ces gels tardifs et à répétition, mais ce ne sont pas les seuls. Toutes les productions de fruits ont subi ces gelées, c'est le cas notamment pour la poire ou le raisin. Les producteurs tirereront un bilan définitif de leurs pertes au moment de la récolte en septembre. Ils envisageront alors la mise en place du fonds de calamités agricoles.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie météo climat environnement société