Pas d'effet coupe du monde pour les footballeuses dans les clubs du Limousin

Au début de l'été dernier, la Coupe du Monde féminine de football avait suscité un engouement sans précédent.
Pourtant, en cette rentrée, il n'y a pas vraiment eu d'effet sur les inscriptions, dans les écoles de football de Haute-Vienne.
Eugenie LE SOMMER, France-Bulgarie, match qualificatif pour la Coupe du Monde de football féminin.
Eugenie LE SOMMER, France-Bulgarie, match qualificatif pour la Coupe du Monde de football féminin. © Philippe Renault/MaxPPP
Pas ou peu d'inscriptions supplémentaires dans les clubs de football du district de football de la Haute-Vienne en cette rentrée : visiblement, le parcours des Bleues durant la Coupe du Monde féminine de Football n'aura pas suscité de vocation, en tout cas dans notre région.

En cette rentrée, environ 500 féminines sont licenciées en Haute-Vienne, le même chiffre que l'an dernier.

C'est bien souvent l'absence de section féminine spécifique dans les clubs qui freine les vocations.

A l'école de football du l'USECC à Couzeix, on a voulu anticiper l'effet Coupe du Monde. Peine perdue : on compte à peine deux filles parmi la centaine d'enfants de l'école.

La solution vient peut-être d'ailleurs : l'implication, en amont, dans le milieu scolaire.

A Aixe-sur-Vienne, l'année dernière des techniciens sont allés animer des cours de foot dans les écoles. Résultat : 25 filles supplémentaires recrutées dans l'école de foot de la commune pour cette rentrée. Parmi elles, peut-être les championnes du monde de foot de demain ...
 
Après la Coupe du Monde peu d'engouement pour le foot féminin en Limousin ©France 3 Limousin


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport football football féminin