Chantons sous la pluie à Saint-Junien en Haute-Vienne malgré le confinement

Le monde de la culture fait preuve d'imagination pour proposer des spectacles malgré le confinement. A Saint-Junien, le théâtre de la Mégisserie a organisé un spectacle itinérant dans les quartiers ce samedi 5 décembre.
 
Ils ont bravé la pluie et le froid pour chanter sous les balcons à Saint-Junien
Ils ont bravé la pluie et le froid pour chanter sous les balcons à Saint-Junien © FTV - André Abalo
"Sous vos fenêtres exactement", c'est le nom du programme proposé par le centre culturel La Mégisserie à Saint-Junien en Haute-Vienne.

"Comme le virus nous sépare et qu'un lieu culturel est là pour nous rassembler, comment fait-on pour continuer à faire ce travail et amener la culture à chacun ?" interroge Olivier Couqueberg, directeur du théâtre de la Mégisserie.

En ces temps de confinement, il fallait déplacer le théâtre dans les rues, dans les quartiers. Ce samedi 5 décembre, des chants polyphoniques russes ont résonné sous les fenêtres des immeubles, allumées comme dans un calendrier de l'avent.

"On a tellement envie de rester actif, de ce partage avec notre public qu'il faut créer de nouvelles formes...on s'adapte". Véra Ermakova, comédienne.
Théâtre et chants sous les fenêtres à Saint-Junien en Haute-Vienne
Théâtre et chants sous les fenêtres à Saint-Junien en Haute-Vienne © FTV - André Abalo
Le décor urbain et assez éloigné du confort d'un théâtre, mais les comédiens sont parvenus à donner vie à leur voyage. Leurs chants issus d'une culture populaire et conviviale ont été bien reçus par un public sortant parfois des immeubles pour un moment de partage rare :

Cela fait passer un bon moment et ça nous change un peu

Un moment d'évasion, cela fait du bien

Courage les artistes ! Vous nous manquez, revenez-nous comme ce soir !

Chantons sous la pluie à Saint-Junien en Haute-Vienne
A Saint-Junien la semaine qui vient, les passants de la rue principale se feront tirer le portrait, des comédiens liront à la radio les textes du libraire. Une épidémie de créativité.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture confinement santé société coronavirus/covid-19