Cet article date de plus de 4 ans

Suppression des feux tricolores : l’exemple de Saint-Junien

Plusieurs métropoles, dont Bordeaux, sont en train de remplacer une partie de leurs feux de circulation par des carrefours giratoires, censés fluidifier et sécuriser le trafic. A Saint-Junien, en Haute-Vienne, voilà déjà plus de deux ans qu'il n'y a plus de feux.
durée de la vidéo: 01 min 46
Saint-Junien : suppression des feux rouges ©France 3 Limousin
Près de 10 000 véhicules transitent tous les jours par Saint-Junien, en Haute-Vienne. Depuis plus de deux ans, ce trafic s’écoule sans feux tricolores, juste régulé par des stops et des ronds-points.
Et pour qui se souvient « d’avant », il y a gagné en simplicité, en fluidité et, parait-il, en sécurité.
Une politique voulue par la mairie, avant qu’elle ne devienne à la mode des schémas de déplacement urbain, malgré son coût : 100 000 euros pour l’installation d’un seul giratoire.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
circulation économie transports