Tensions autour de l'installation des moines bénédictins à l'abbaye de Solignac

Publié le
Écrit par Annaick Demars
Une quarantaine de manifestants se sont rassemblés face au parvis de l'abbatiale de Solignac ce 28 novembre 2021
Une quarantaine de manifestants se sont rassemblés face au parvis de l'abbatiale de Solignac ce 28 novembre 2021 © N. Vaille / France télévisions

Une quarantaine de manifestants s'est réunie dimanche 28 novembre 2021 autour de l'abbaye de Solignac en Haute-Vienne pour dénoncer la privatisation des terrains autour de l'édifice religieux. Au même moment, les moines qui en sont les nouveaux propriétaires, étaient installés par l'évêque de Limoges à l'occasion d'une messe.

Une quarantaine de manifestants s'est réunie dimanche 28 novembre 2021 autour de l'abbaye de Solignac en Haute-Vienne pour dénoncer la privatisation des terrains autour de l'édifice religieux. Au même moment, les moines qui en sont les nouveaux propriétaires, étaient installés par l'évêque de Limoges à l'occasion d'une messe.

C'est par une procession religieuse conduite par l'évêque de Limoges Mgr Bozo suivie d'une messe de deux heures qu'a débuté l'installation officielle des moines bénédictins de Bourgogne qui ont racheté l'ensemble religieux en juin 2021. A compter du 28 novembre 2021, ce sont eux qui assurent, dans l’abbatiale, sept offices par jour, ainsi que la messe dominicale, qui seront ouverts au public. 

Des manifestants inquiets 

"Usage de l'église communale, usage des terrains par la collectivité : confisqué !", "Halte aux clôtures" : voici quelques-uns des messages inscrits sur les panneaux arborés par les manifestants dans un rassemblement qui se veut bon enfant face au parvis de l'église. L'arrivée des moines n'est pas contestée par les opposants qui regrettent en revanche un accès restreint à certains lieux.

On ne pourra plus accéder à certains chapiteaux, à la peinture du XVème siècle qui a été restaurée et comme c'est une église paroissiale c'est la commune qui a la charge de la totalité de l'entretien, ce qui est normal par la loi de 1905 mais on est un petit peu amer.

Colette Roubet, membre du collectif Soli.gnac

France 3 Limousin

De son côté, l'évêque de Limoges rappelle que les terrains de l'abbatiale sont une propriété privée : "Il ne faut pas qu'on nous reproche de les avoir prêtés à la mairie pendant 3 ans, dans ce cas on aurait mieux fait de ne pas les prêter et il n'y aurait eu aucun problème". 

Cette manifestation n'est d'ailleurs pas du goût de certains habitants comme Isabelle Broche : "Ces moines ont décidé de se consacrer à une vie monacale et je ne vois pas pourquoi on se mêlerait de leur façon de vivre explique-t-elle. C'est au contraire montrer que nous souhaitons les accueillir le plus naturellement du monde".

Désormais, les paroissiens devront changer leurs habitudes avec une messe dominicale à 10h30 et l'office des moines bénédictins.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.