Une digue menace de s'effondrer au niveau de l'étang du Jonas à Ambazac

Un éboulement s'est produit ce matin à l'entrée du système de vidange de l'étang. Plusieurs maisons et une route se situent en aval de la digue. Les abords de l'étang ont été sécurisés.

A Ambazac, les services techniques de la commune surveillaient depuis plusieurs semaines déjà l'état de la digue. Une vidange de l'étang avait même été entreprise depuis début octobre.
Car l'aqueduc situé à l'entrée du système de vidange, au pied de la digue, est un ouvrage très ancien et sur lequel des travaux de consolidation sont envisagés.

Ce matin, un éboulement s'est produit, créant une cavité de 3 mètres environ, qui fragilise la digue d'une quarantaine de mètres, sur laquelle passe une route communale.
En cas de rupture, l'étang du Petit Jonas, qui se situe en contrebas, ne pourrait pas absorber les 220 000 m3 d'eau. La route départementale, cinq maisons et le centre de secours d'Ambazac risqueraient alors d'être inondés.


Ce matin, plusieurs responsables des services de la DREAL (Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement), une dizaine de pompiers et des gendarmes se sont rendus sur place.
La route passant sur la digue a été coupée à la circulation.
Cinq pompes supplémentaires vont être acheminées sur le site dès cet après-midi afin d'accélérer la vidange de l'étang.
L'objectif de faire baisser le niveau de l'étang d'1m50 afin de sécuriser le site pourrait être atteint d'ici 2 à 3 jours.

Pour l'instant, aucune mesure d'évacuation des riverains n'est envisagée, mais les habitants vont être tenus au courant de la situation par les gendarmes.