Inondations : le point dans les Landes et les Pyrénées-Atlantiques

Publié le Mis à jour le
Écrit par C.O avec Sabrina Corrieri et Mathilde Rezki

La situation est à l’accalmie dans les deux départements qui sont repassés en alerte orange. Les routes sont en train d’être progressivement remises en circulation. L’électricité a été rétablie. Les secours restent sur place en attentant les opérations de pompage chez les particuliers.

Les conditions météorologiques sont favorables à une accalmie dans le Sud Ouest. "On attend une longue houle de nord-ouest sur la côte basque jusqu'en milieu d'après-midi, pouvant contrarier l'écoulement dans les estuaires", indique Météo France. Mais globalement, les précipitations seront de moindre intensité ce qui laisse présager une amélioration de la situation.

Dans les Pyrénées-Atlantiques, la préfecture indique que seulement 5mm de pluie tomberont dans les prochaines 24h, avec 10 à 15 mm sur les reliefs. Il n’y a donc pas inquiétude à avoir. Par ailleurs, la limite pluie/neige (redescendue à 1200m) va remonter à 1800-2000m dans journée sans que cette donnée soit préoccupante pour autant.

Les cours d’eau du département qui étaient en vigilance rouge sont tous repassés en orange. A Bayonne, le vent est tombé et il ne pleut plus. Mais cette nuit, la Nive a atteint 6,24m, dépassant le record de 2014 et 2018 alors à 5,25m. Des habitants sont venus assister au spectacle, étonnés par la force du courant. Hier une cinquantaine de personnes avaient du être évacuées (dont une vingtaine hélitreuillées) de leurs habitations.

Mais ce matin l’heure est à la décrue. Sur les quais, les commerces et habitations ont été inondés. Il faudra attendre encore quelques heures avant de pouvoir lancer les opérations de pompage.

Toujours dans les Pyrénées-Atlantiques, les 53 routes qui avaient été coupées sont en train d’être progressivement rouvertes à la circulation, notamment l'A63. Vendredi on dénombrait 500 foyers privés d’électricité. Mais grâce à l’intervention de 200 agents d’Enedis, la préfecture indique que le courant a été rétabli partout.

Deux lignes ferroviaires restent coupées jusqu’à lundi. Celle reliant Bayonne à Saint-Jean-Pied-de-port, et Bayonne à Puyo.

Les pompiers ont effectué plus de 350 interventions depuis hier. Plus de 80 pompiers sont prépositionnés ce samedi matin à Bayonne et Salies-de-Béarn et Laruns. Trois équipes nautiques sont également postées à Cambo-les-Bains, Salies-de-Béarn et Anglet.

La marée sera haute en fin de matinée, donc les secours restent sur le qui-vive, mais les coefficients étant peu importants, la situation reste rassurante.

Dans les Landes, 450 personnes touchées

Dans les Landes l’essentiel des secours est à Peyrehorade. Une quarantaine de pompiers est sur place pour effectuer une opération de pompage au niveau de la place Sablot. Il s’agit de pomper pour que le fleuve retourne dans son lit et reste dans le Gave. Dans la commune, le niveau maximum a été atteint hier soir vers 23h, avec une hauteur de 5,52m. 

Dans le tronçon du Bec du Gave, les communes de Oeyregave, Hastingues, Orthevielle et Sorde-l'Abbaye ont également été touchées par les inondations hier soir. Au total, 211 foyers sont concernés par les inondations, soit environ 450 personnes. Deux centres d'accueil ont été mis en place pour les personnes relogées. Une dizaine d'entre elles ont pu y trouver une place sur les 67 lits proposés. 

Ce matin, 14 routes communales et départementales sont toujours fermées à la circulation. Un centre opérationnel départemental ainsi qu'un poste de commandement ont été mis en place à la mairie de Peyrehorade dès vendredi après-midi. Selon les services de l'Etat, il est toujours en veille renforcée. Au total, 66 pompiers et une trentaine de gendarmes sont toujours mobilisés sur le terrain avant le début des opérations de nettoyage, prévus dans les prochaines heures. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité