Label “Terre de Jeux 2024” en Limousin : le chemin sera long

Archives - Le site de Pompadour, label Terre de Jeux et candidat aux J.O de 2024 / © Frédérique Avril/MaxPPP
Archives - Le site de Pompadour, label Terre de Jeux et candidat aux J.O de 2024 / © Frédérique Avril/MaxPPP

Le comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 a décerné 500 labels "Terre de Jeux 2024" ce mercredi 21 novembre. En Limousin 9 collectivités sont concernées. Jean-Pierre Karaquillo, du Centre de Droit et d'Economie du Sport à Limoges répond à nos questions.

Par Martial Codet-Boisse

500 collectivités françaises dont 9 du Limousin ont hérité du précieux sésame "Terre de Jeux 2024" décerné hier mercredi 20 novembre par le comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques :
 

3 en Haute-Vienne


Limoges, la communauté urbaine Limoges Métropole et la communauté de communes du pays de Saint-Yrieix-la-Perche ont reçu le label "Terre de Jeux". Limoges dispose d'infrastructures pour accueillir de nombreuses disciplines olympiques dont l'athlétisme, le basket, le judo... Le département a une carte à jouer notamment avec le vélodrome Raymond Poulidor à Bonnac-la-Côte et l'Aquapolis pour la Métropole. Saint-Yrieix-la-Perche pourrait tirer son épingle du jeu avec la lutte et le tennis de table.
 

3 en Corrèze


Brive-la-Gaillarde, la communauté d'agglomération du bassin de Brive et la communauté de communes de Lubersac-Pompadour ont été sélectionnées.
Le lac du Causse, haut lieu de l'aviron en France, a des atouts pour accueillir les compétiteurs internationaux. Pompadour qui a reçu cette année 4 championnats de France équestres et 2 internationaux est également en piste.
 

3 en Creuse


Guéret, la communauté d'agglomération du Grand Guéret et La Souterraine sont aussi dans la course. Guéret et forêt de Chabrières disposent de circuits réputés pour la pratique du VTT. 

Un label qui sert à quoi ?

C'est le préalable qui ne mange pas de pain mais ce n'est pas ce qui va faire que l'on sera sur la ligne de départ. (Jean-Pierre Karaquillo, fondateur du Centre de Droit et d'Economie du Sport à Limoges)

Rien n'est joué, ce label n'est que la porte d'entrée pour postuler à l'accueil des délégations étrangères et tenter de devenir centre de préparation pour les prochains Jeux Olympiques. Avec 500 concurrents sur toute la France, les 9 collectivités sélectionnées sur le Limousin vont devoir se faire connaître auprès des instances olympiques.

Ce n'est pas le COJO (Comité d'Organisation des Jeux Olympiques) qui viendra à nous, c'est à nous d'aller vers lui. (Jean-Pierre Karaquillo)

Pour Jean-Pierre Karaquillo, rien qu'en Haute-Vienne, des sites sont remarquables. "Pour le cyclisme sur piste, il n'existe en France que 3 vélodromes couverts dont celui de Bonnac-la-Côte, l'Aquapolis a aussi toute sa place à jouer" explique-t-il.

Un label, premier pas pour que le Limousin accueille sa part aux J.O 2024. Des Jeux Olympiques qui se dérouleront du 26 juillet au 11 août 2024 avec 206 nations, 28 sports, 306 épreuves. Sans oublier les Jeux Paralympiques qui se dérouleront juste après du 28 août au 8 septembre.

Sur le même sujet

Les + Lus