Capbreton : ils sont venus dire "non" au passage d'un cable haute tension

Dans les Landes, une centaine de personnes s'est rassemblée devant la mairie de Capbreton. Ils manifestaient contre le passage d'un câble à haute tension de 400 000 volts dans le secteur que doit installer RTE sur les communes de Seignosse, Hossegor et Capbreton. 13 000 personnes ont signé contre.

Beaucoup de familles parmi les manifestants ce samedi 6 février, devant la mairie de Capbreton.
Beaucoup de familles parmi les manifestants ce samedi 6 février, devant la mairie de Capbreton.

Après des études menées en septembre-octobre 2020, le tracé retenu par RTE, pour relier électriquement la France à l'Espagne, devrait se faire une partie en mer et une partie sur terre. Ce choix s'explique car il permet de contourner le phénomène du "Gouf" devant Capbreton, entre profondeurs abyssales et sédiments, à peine à 300 mètres des plages (en savoir plus sur le site de la commune).

Le projet prévoit donc qu'un énorme câble de 400 000 volts, sur une distance de 400 kilomètre entre la Gironde et le Nord de Bilbao, permettrait d'alimenter cinq millions de foyers. On parlerait d'une puissance de deux centrales nucléaires.

© Inelfe

 

Sur une dizaine de kilomètres, le passage terrestre de la ligne serait enfoui sous les routes et rues actuelles des trois communes landaises près d'habitations, d'écoles, de lieux de vie. Ce n'est pour l'heure qu'un projet de tracé préconisé par RTE.

Ce samedi lors d'une réunion de concertation RTE a tenté de rassurer.

Regardez le reportage d'Alexandre Perrin et Laurent Montiel.

(Interviennent dans le reportage : Alexandra Lux, habitante de Capbreton; Etienne Serres, Responsable RTE de l'interconnexion électrique et Eléonore Lansac, Capbreton Collectif Stop RTE France-Espagne)

Capbreton : ils sont venus dire "non" au passage d'un cable haute tension

Une deuxième phase de concertation menée par la préfecture des Landes et le Ministère de la transition écologique va se poursuivre ainsi qu'une enquête publique.

Cela promet quelques discussions houleuses puisque les habitants dénoncent ce manque de concertation des principaux concernés. C'est pourquoi, une pétition en ligne a été lancée par le collectif "Stop RTE Collectif Capbreton Hossegor recueillant ce samedi soir plus 13 000 signatures.

 

 

En savoir plus sur le projet Inelfe (Interconnexion électrique par le Golfe de Gascogne)

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social énergie environnement polémique société