• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Du surf sur le lac de Biscarrosse avec des planches électriques

Le surf électrique grand public peut atteindre une vitesse de 40km/h / © F3aquitaine/L.Cagnato
Le surf électrique grand public peut atteindre une vitesse de 40km/h / © F3aquitaine/L.Cagnato

Un nouveau spot de sports de glisse a ouvert cet été au bord du lac de Biscarrosse dans les Landes. On peut y louer des planches à propulsion électrique. Pour surfer sans les vagues. 

Par CA

La planche a la même forme qu'un surf classique. 
 

Une planche connectée 


Elle est équipée d'une batterie et d'un système qui la relie à une montre connectée.
 
Le surf électrique est actionné à l'aide d'une montre connectée. Il suffit d'appuyer pour accélérer ou ralentir. / © F3Aquitaine/L.Cagnato
Le surf électrique est actionné à l'aide d'une montre connectée. Il suffit d'appuyer pour accélérer ou ralentir. / © F3Aquitaine/L.Cagnato


C'est avec cette montre, reliée à un bouton poussoir, que l'on active le moteur et que l'on règle la vitesse.

"Plus on appuie, plus le moteur accélère" explique Franck Dupuy. C'est lui qui a lancé le concept au bord du lac de Biscarrosse. "Ca va de 10 à 40 km/h selon le poids de la personne" précise t-il.
 
la planche de surf électrique est équipée d'une turbine qui lui permet d'avancer sur l'eau, pas besoin de vagues / © F3Aquitaine/L.Cagnato
la planche de surf électrique est équipée d'une turbine qui lui permet d'avancer sur l'eau, pas besoin de vagues / © F3Aquitaine/L.Cagnato


Franck tracte ses surfers au-delà de la limite réglementaire des 300 mètres. Là où les engins à moteur sont autorisés à dépasser les 10 km/h.
 

Des sensations de glisse en quelques minutes


"Vous commencez à genoux, le poids vers l'avant, et dès que vous le sentez vous vous levez" conseille t-il.

En quelques minutes, la plupart des novices arrivent à trouver leur équilibre. 

"C'est super ! "s'exclame Renata malgré deux ou trois chutes, "en plus c'est tout plat, y a pas de vagues donc on va super vite, et je suis contente j'ai tenu le coup assez longtemps...".

"Au début c'est compliqué mais une fois qu'on a compris le jeu on se met rapidement debout" témoigne à son tour Océane, une autre jeune débutante.

Matthieu, 14 ans et déjà deux mois de pratique, pousse le moteur au maximum. Il avance à près de 40km/h. "La vitesse c'est génial" nous dit-il "et après quand on va derrière le bateau, on prend la vague, et c'est vraiment des bonnes sensations".

Côté sécurité, un hors-bord suit les surfers le temps du ride. Par sessions de vingt minutes. Et le moteur stoppe à la moindre chute.

"Désormais plus besoin de vagues pour surfer !" se félicite Franck.
 
On peut désormais faire du surf sur le lac de Biscarrosse / © F3Aquitaine/L.Cagnato
On peut désormais faire du surf sur le lac de Biscarrosse / © F3Aquitaine/L.Cagnato


"Les gens qui viennent, souvent, ils ont pas fait de surf et justement ça déclenche une envie. Là ils voient que c'est un sport qui est accessible simplement avec un petit moteur derrière. On a les sensations de la glisse très vite en quelques minutes de pratique seulement. Et après, souvent, ils disent "on va essayer le surf !". Alors on les envoie à l'océan". 
 

Le début de l'ère électrique dans les sports de glisse


Franck a découvert le concept, très développé aux Etats-Unis, lors de vacances sur la Côte d'Azur. Mais la pratique reste réservée à une certaine clientèle là-bas.

Lui a voulu ouvrir la location au grand public, sur la plage, comme n'importe quel loueur de sports nautiques.

Il a installé de puissantes bornes électriques jusqu'au bord de l'eau.
 
Franck Dupuy a dû installer des bornes électriques sur la plage pour recharger ses 40 batteries nécessaires au fonctionnement de sa structure. / © F3Aquitaine/L.Cagnato
Franck Dupuy a dû installer des bornes électriques sur la plage pour recharger ses 40 batteries nécessaires au fonctionnement de sa structure. / © F3Aquitaine/L.Cagnato


Elles permettent de recharger quarante batteries chaque jour pour alimenter la quinzaine de surfs disponibles sur son site.

Les sessions qu'il propose durent vingt minutes. Il faut avoir 12 ans minimum pour un ride en solitaire. Avec des enfants plus jeunes, on peut monter à deux sur la planche et limiter sa vitesse à 10km/h.

Le tarif varie de 29 à 39 euros.

Fort de son expérience à Biscarrosse, Franck espère ouvrir d'autres structures similaires en France, sur des lacs ou des fleuves. 

Pour lui, à l'image des voitures ou des vélos, nous ne sommes qu'au début de l'électrique dans les sports nautiques. Il compte bien proposer d'autres loisirs, à moteur non thermique, dès que de nouveaux modèles sortiront sur le marché.

Dans le reportage qui suit Franck Dupuy nous explique le fonctionnement du surf électrique, testé par trois jeunes gens. Et nous parle de ses projets de développement.
 
Du surf sur le lac de Biscarrosse avec des planches électriques
Un nouveau spot de sports de glisse a ouvert cet été au bord du lac de Biscarrosse dans les Landes. On peut y louer des planches à propulsion électrique. Pour surfer sans les vagues.  Dans ce reportage, Franck Dupuy, le directeur du site, nous explique le fonctionnement du surf électrique, testé par trois jeunes gens. Et nous parle de ses projets de développement. - C.Albo/L.Cagnato/B.Chague

 

Sur le même sujet

Comment Violette va t-elle dormir en mer ?

Les + Lus