Crime raciste d'Ychoux dans les Landes : Claude Gorsky condamné à 25 ans de réclusion criminelle

Claude Gorsky est dans le box des accusés pour avoir tiré plusieurs balles sur son voisin car a-t-il dit devant les jurés : " J'ai voulu arrêter de me faire emmerder, surtout par un Arabe". L'acte raciste est au cœur de ce procès. Le verdict est tombé ce 7 octobre : 25 ans de réclusion criminelle.

Ce jeudi soir, il dormira en prison, même si tout au long de ce procès, l'accusé Claude Gorsky a maintenu sa position de légitime défense, réfutant ce qui lui est reproché : un crime raciste. Jusqu'à cet après-midi, dernier jour d'audience, en déclarant qu'il n'a jamais menti durant ce procès, "Je ne peux pas mentir" affirme-t-il devant les jurés. 

Il a conlu ainsi avant que la Cour ne délibère : " On m'a accusé de ne pas avoir des sentiments, c'est faux. Je les ressens énormément, mais je ne peux pas les exprimer."

Claude Gorksy est dans le box des accusés pour avoir tiré à cinq reprises sur son voisin Saïd El Barkaoui un dimanche de mai 2018. Ce dernier, âgé de 38 ans, et père de six enfants est décédé quinze jours plus tard d'une rupture d'anévrisme. Les expertises n'ont pas établi de lien entre son décès et les blessures infligées. La famille de la victime a toujours dénoncé un acte raciste.

L'attitude d'un "lâche" pour le procureur

Ce jeudi matin, le procureur de la République de Mont-de-Marsan, Olivier Janson, s'est lancé dans un réquisitoire d'une grande précision, sans concessions, relevant toutes les failles et contradictions de l'accusé qui comparait libre à l'audience. 
Un réquisitoire pour démonter ce qu'il appelle " le système de défense Gorsky qui a consisté à dire durant tout le procès " Je n'ai pas voulu le tuer. Je ne suis pas raciste. Je n'ai fait que me défendre". Il dépeint un homme à la vision étriquée dépourvu de toute humanité. Ajoutant, "Vous êtes le seul responsable de ce drame."

Olivier Janson dénonce l'attitude d'un "lâche qui n'assume pas devant ses juges". Pour lui, il n'y a pas de doute, c'est bien un crime raciste. Il requiert 25 ans d'emprisonnement. Il n'a pas retenu la réclusion criminelle à perpétuité. 

La défense conteste la responsabilité de l'accusé

Pour la défense de Claude Gorsky, son avocat prend le contre-pied en s'adressant aux jurés. "J'ai l'ambition de bousculer vos certitudes" Maître Anthony Sutter. 

Ma conviction, c'est que la réquisition du Procureur est disproportionnée au regard des faits. Monsieur Gorsky n'a pas tué monseiur El Barkaoui. C'est une réalité car plusieurs experts vous l'ont dit. 

Maître Anthony Sutter - Avocat de l'accusé, Claude Gorsky

La défense pointe du doigt le décès de la victime intervenu quinze jours après les coups de feu. Elle estime par ailleurs que l'accusé se sentait menacé, agressé par son voisin. "Ce 20 mai 2018, Claude Gorsky n'avait pas toute sa lucidité". Lors de cette plaidoirie, il est décrit encore comme un homme recroquevillé depuis sa retraite qui aurait marqué une rupture dans sa vie. "Il est devenu solitaire et parano."

"Une furie raciste" pour la partie civile

Les avocats de la famille de la victime en début de matinée sont revenus lors des plaidoiries sur le caractère raciste irréfutable de l'accusé, son égocentrisme, son absence d'empathie. " Le clan Gorsky est dans un sentiment de toute puissance " a souligné l'avocat du MRAP ( mouvement contre le racisme et l'amitié entre les peuples). Il fait allusion au fils et à l'épouse entendus lors du procès et qui soutiennent l'auteur des coups de feu, dénigrant la victime. 
"Gorsky a tué dans une furie raciste" a-t-il ajouté. 

"Toute la famille de Saïd El Barkaoui est restée digne durant tout le procès. On n'a pas vu la même chose de l'autre côté." a constaté l'avocate de la soeur de la victime, Jamila el Barkaoui. " Gorsky est persuadé d'être dans son bon droit, seul contre tous." a-t-elle ajouté. "Gorsky avait son plein discernement au moment des faits". La peine de 25 ans d'emprisonnement requise par le procureur Olivier Janson soulage Jamila El Barkaoui.  

A son tour, l'avocat landais Frédéric Dutin qui défend aussi la famille de Saïd El Barkaoui, s'est lancé dans une longue plaidoirie. " A qui allez-vous faire croire que vous ne vouliez pas tuer ?"

Monsieur Gorsky, j​​​​​e n'ai vu en vous que la froideur, qu'un mur. 

Maître Frédéric Dutin - avocat de la famille de Saïd El Barkaoui -

"Il aurait pu adopter un profil bas, ça n'a jamais été la volonté de claude Gorsky. Il est resté campé sur ses positions, campé sur son schéma de pensée." déplore Maître Dutin. 

Les jurés délibèrent depuis 16 h 30. Le verdict est tombé à 19h30. Claude Gorsky est condamné à 25 ans de réclusion cxriminelle. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société