Disparition. Le rugbyman landais André Boniface, joueur emblématique du XV de France, est décédé

Le joueur emblématique de l'équipe de France de rugby s'est éteint ce lundi 8 avril au matin, âgé de 89 ans. Champion de France avec Mont-de-Marsan en 1963, André Boniface avait connu 48 sélections avec le XV de France comme trois-quarts centre, pour quatre titres dans le Tournoi des Cinq Nations.

Trois-quarts centre représentant le rugby "à la française" entre les années 1950 et 1960, André Boniface s'est éteint ce lundi 8 avril au matin, à l'âge de 89 ans. Joueur emblématique de Mont-de-Marsan et du XV de France, il aura marqué toute une génération.

Né le 14 août 1934, à Montfort-en-Chalosse, dans les Landes, André Boniface commence sa carrière de rugbyman au club de Dax, avant de rejoindre Mont-de-Marsan à 17 ans. Il reste fidèle toute sa carrière au Stade Montois, avec vingt ans passés sous le maillot jaune et noir, de 1952 à 1972.

durée de la vidéo : 00h02mn05s
André Boniface, légende du rugby et du XV de France. ©France 3 Aquitaine

Champion de France en 1963

Capitaine en 1963, il offre le premier - et seul - titre de champion de France à Mont-de Marsan, après une finale accrochée face aux voisins dacquois (9 points à 6). André Boniface se montre décisif dans ce match, inscrivant un drop et un but de pénalité.

La carrière du Landais s'écrit rapidement aussi à l'international. Il connaît sa première sélection en équipe de France en 1954, à l'âge de 19 ans et demi, lors du Tournoi des Cinq Nations, ancêtre du Tournoi des Six Nations actuel. Sélectionné à quarante-huit reprises entre 1954 et 1966, il inscrit onze essais et participe aux quatre victoires françaises dans le Tournoi, en 1954, 1955, 1959 et 1962.

Symbole du French Flair

Sa carrière sous le maillot tricolore s'arrête en 1966 après un dernier match perdu face au Pays de Galles, alors que la France pouvait remporter le Tournoi en cas de victoire. André Boniface, ainsi que d'autres cadres du XV de France, est écarté par la Fédération après la défaite. En cause, une passe qui devait lui revenir, déviée par le vent et interceptée par un Gallois, qui précipite la défaite française.

Aux côtés de son frère cadet Guy, décédé tragiquement en 1968 d'un accident de voiture dans les Landes, André Boniface a fait les belles heures du rugby français. Les deux trois-quarts centres, complémentaires en équipe de France comme à Mont-de-Marsan, représentaient le French Flair, ce jeu libéré, rapide, avec une volonté constante d'attaque. Lors d'une interview donnée à l'Equipe en 2021, l'aîné des Boniface confessait qu'il "rêvai[t] d'un jeu avec des passes à l'infini". Comme un symbole.

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité