Municipales 2020 Landes : une triangulaire sous haute tension à Saint-Paul-Lès-Dax pour ce second tour

Tout reste possible le 28 juin à Saint-Paul-Lès-Dax. Maire sortante, Cathy Delmon est menacée à sa droite comme à sa gauche.

Les trois candidats en lice pour la bataille de Saint-Paul-Lès-Dax dans les Landes. De gauche à droite : Jean Petrau, Cathy Delmon, Julien Bazus
Les trois candidats en lice pour la bataille de Saint-Paul-Lès-Dax dans les Landes. De gauche à droite : Jean Petrau, Cathy Delmon, Julien Bazus © FTV et Fotor

Quarante-huit, c’est le petit nombre de voix qui sépare Cathy Delmon (33,36 % au premier tour), maire sortante de Saint-Paul-Lès-Dax, de Julien Bazus (32,16 % résultat du premier tour). Deux conceptions de la gauche qui ne se font pas de cadeaux dans cette campagne pour le second tour des municipales. Dernier round en date : le dépôt d’une main courante par Julien Bazus pour diffamation à l’encontre de Cathy Delmon. Cette dernière ayant dénoncé publiquement l’absence de son adversaire, élu du dernier Conseil municipal, à un certain nombre de débats. Une bataille de plus qui se rajoute à la guerre qui se déroule sur les réseaux sociaux.

La fracture à gauche

 Nous avons défini 30 propositions pour une transition écologique

Julien Bazus, candidat "Ensemble Autrement"


Julien Bazus, ingénieur, revendique une des rares listes à ces municipales de rassemblement de la gauche plurielle. Parti Socialiste, Gauche Républicaine et socialiste, Parti communiste, Europe Ecologie Les Verts et la France Insoumise sont officiellement affichés avec un programme qui fait la part belle à l’écologie : « Il faut une transformation profonde. Nous avons défini 30 propositions pour une transition écologique ». Un programme qui selon Julien Bazus, anticipait les problématiques posées par la crise du COVD 19 : « Dès le mois de juillet, nous rétablirons une commission des affaires sociales qui sera, en plus, dotée des compétences de santé, de solidarité et de handicap. Nous installerons le groupe de travail pour traiter la pénurie médicale à Saint-Paul ».

Cathy Delmon dans la continuité

Forte de son avance, Cathy Delmon brigue un nouveau mandat et défend son bilan à gauche : « En 2014, nous avions proposé un programme que nous avons effectué à plus de 90 %. Il faut valoriser ce bilan et proposer un programme dans la continuité et qui convient à tous les Saint-Paulois ».

Six mois avant les élections, ils décident de partir sur une liste de droite en se disant de gauche

Cathy Delmon, Candidate "Saint-Paul-Lès-Dax. L'Avenir Ensemble"


Malmenée à sa gauche, Cathy Delmon n’a pas été épargnée durant son mandat. En septembre dernier, la mairesse sans étiquette a dû faire face à la scission de neuf conseillers dont cinq de ses adjoints qui lui reprochent sa gestion de la ville aux quatre chemins: « Certains sont élus depuis plusieurs mandats avec le même fonctionnement. Six mois avant les élections, ils décident de partir sur une liste de droite en se disant de gauche. Je pense que ce sont des ambitions personnelles. »

Les chances de la droite "élargie"


Cette fameuse fuite à droite est menée par le troisième qualifié pour ce second tour (26 %) Jean Petrau. Maire de Saint-Etienne d’Orthe  il y a encore quelques semaines, il se présente comme la seule alternative et se félicite de porter une liste « élargie », tout en revendiquant un engagement bien à droite : « Nous partons avec un état d’esprit complètement différent, avec une volonté de travailler dans une même dynamique pour faire avancer ce territoire. Et nous serons au service de nos concitoyens bien avant de penser à nos sensibilités politiques ou des intentions personnelles. »

Je suis le seul à pouvoir dire que je m’entendrai à merveille avec mon ami Julien Dubois.

Jean Petrau, candidat "Unis pour Agir"

Mais à Saint-Paul-Lès-Dax, il n’y a pas que la gauche qui se déchire. Nicole Mascaras, dont le sort a été scellé au premier tour, n’appelle pas à voter pour Jean Petrau, bien au contraire. Celui-ci espère maintenant surfer sur l’élection de Julien Dubois qui a fait basculer Dax à droite pour plaider une entente au niveau de la Communauté d’Agglomération du Grand Dax : « Je suis le seul à pouvoir dire que je m’entendrais à merveille avec mon ami Julien Dubois. Il faut avoir une puissance commune au niveau de l’agglomération. »


Cela, suffira-t-il pour changer le cours de l’histoire à Saint-Paul-Lès-Dax ? Laquelle est ancrée à gauche depuis 75 ans contrairement à sa voisine. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections région nouvelle-aquitaine
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter