Dernier "Adishatz" des Landais et politiques à Henri Emmanuelli

Depuis 16h, ils se sont succédés dans l'espace François Mitterrand de Mont-de-Marsan pour un hommage républicain. Les membres du gouvernement autour du Président de la République comme les figures locales et anonymes.

Silence, émotion et une salve d'applaudissements à l'arrivée du cercueil d'Henri Emmanuelli. Au premier rangs, les socialistes du gouvernement en rang serré au côté du Président Hollande et son Premier Ministre Bernard Cazeneuve.

Regardez le reportage de Ludivine Tachon et Pierre-Yves Pautrat à Mont-de-Marsan.
(Interviennent dans ce reportage :  François Hollande, Alain Vidalies, Geneviève Darrieussecq, Marie Laffitte
et Benoît Hamon)

durée de la vidéo: 02 min 19
Dernier "Adishatz" des Landais et politiques à Henri Emmanuelli


Après "Vino Griego", musique festive et solennelle plus souvent entonnée lors de ferias ou corridas que le Landais affectionnait, c'est la jeunesse qui s'exprime en la personne de Marie Lafitte, 28 ans, présidente des jeunes socialistes landais, très émue. Un  hommage à sa sagesse, son parcours et son expérience qui manqueront, selon elle, dans cette période électorale difficile. Et de rappeler l'attachement du Landais à la transmission, des valeurs qui perdurent :

Nous avons un genou à terre mais nous nous relèverons pour poursuivre votre humanisme

Devant un parterre de politiques :
- Le président de la république François Hollande
- Président de l'Assemblée Claude Bartolone
- Premier Ministre Bernard Cazeneuve
mais aussi de nombreux membres du gouvernement comme Stéphane Le Foll, le ministre de l'agriculture, Alain Vidalies, secrétaire d'état chargé des transports, et le candidat à la présidentielle Benoît Hamon.

Parmi l'assemblée dans cet espace François Mitterrand comble (3500 places) malgré les mesures de sécurité strictes qui ont pu décourager certains, les Landais sont venus : la famille, amis ou élus locaux comme, entre autres, la maire de Mont-de Marsan (Modem) et le président de région Alain Rousset (PS).

C'est ensuite Xavier Fortinon, vice-président qui assure l'intérim de la présidence au Conseil départemental des Landes qui prend la parole : 

La gauche perd un phare avec le décès d'Henri Emmanuelli.

Et de le résumer dans sa complexité :"Henri Emmanuelli, c’est les Landes." mais encore en trois mots : investissement, innovation et solidarité pour évoquer son engagement pour les personnes âgées comme par exemple avec le village Alzheimer ou , de sa gestion récente de la grippe aviaire.

Au revoir Henri : toi le fils de l’ours, du tonnerre et de la glace. Le fils prodigue pour les Landais qui te porterons à jamais dans leur cœur. Pour ton œuvre, immense, merci à toi, Henri.

© L.Tachon

Puis c'est au tour du Président de la République François Hollande de s'adresser pour la dernière fois à son ami :

un alliage fait d'acier trempé et de larmes sincères .... un ami indomptable à la fidélité inaltérable

 Un hommage fait d'émotions personnelles mais qui salue aussi l'investissement de l'homme public notamment pour l'école et le numérique, pour la santé avec son projet par exmple du village alzheimer...

Des engagements, un sens de l'état nourris par un caractère indomptable.

Parmi l'assemblée, beaucoup d'anonymes, des Landais venus lui dire leur dernier "adishatz Henri"
(propos recueillis par Ophélie Le Piver et Marc Lasbarrères)

durée de la vidéo: 00 min 50
Dernier "Adishatz" des Landais et politiques à Henri Emmanuelli


VOIR OU REVOIR L'HOMMAGE :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage société parti socialiste politique