“Léa dans les villages” : quand poésie rime avec Nouvelle-Aquitaine

© France 3 Nouvelle-Aquitaine
© France 3 Nouvelle-Aquitaine

Elle mêle culture classique et villages de Nouvelle-Aquitaine. Elle mêle les mots, les vers et les alexandrins. À partir du 9 novembre, (re)découvrez "Léa dans les villages", une balade poétique et numérique en compagnie de la comédienne Léa Miguel dans l'émission "9H50 le matin".

Par Jeanne Travers

Elle n'est armée que de mots, de ses deux jambes et de son petit carnet noir. Dedans, elle renferme ses poèmes favoris, issus de la culture francophone. Du haut de ses 26 ans, Léa Miguel parcourt les villages de Nouvelle-Aquitaine, au rythme de ses pas, parfois ternaires, parfois binaires, parfois en prose, parfois en vers.

Diffusé depuis le 9 septembre. Chaque samedi à midi, la comédienne vous embarque sur les pages Facebook de France 3 Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes pour une balade poétique. À retrouver chaque jeudi dans "9H50 le matin"*

Au fil de nos territoires, elle fera vivre les textes de Victor Hugo à Guillaume Appollinaire en passant par Alfred Jarry. Des grands classiques de la poésie francophone.



Fille de la grande région

Limougeaude d'origine, Léa a suivi sa formation aux conservatoires de Bordeaux et de Limoges. Pour elle, "Léa dans les villages", c'est aussi l'occasion de découvrir les richesses de la Nouvelle-Aquitaine. "Je pense que c'est important de s'ouvrir à la grande région", confie-t-elle. "Mêler des textes connus de tous à des zones parfois méconnues."

C'est important de dire que la culture se retrouve aussi dans des endroits où on ne l'attend pas toujours.


Pourtant, la poésie n'était pas son domaine de prédilection. Elle a débuté sur les planches, à l'Académie du Théâtre de l'Union de Limoges. C'est là qu'elle va être "repérée", et va décrocher le rôle de Geneviève dans la série France 3 "Un village français".

Rencontre avec Léa Miguel
Rencontre avec la comédienne limougeaude Léa Miguel, à propos de son rôle de Geneviève dans la série "Un village français". - France 3 Limousin - G. Beriou / M. Degremont / A. Lafeuille


"J'ai débuté au théâtre, la poésie je n'avais jamais vraiment travaillé ça, confie la comédienne. C'était un vrai challenge pour moi, je me suis beaucoup interrogée sur comment rendre intéressants pour le public des textes majeurs comme Hugo ou Appollinaire, comment les rendre vivants en vidéo".

Nous avons beaucoup travaillé la musicalité du texte, c'est ça qui apporte de l'émotion. Le sens arrive après finalement, presque tout seul.



Léa Miguel parcourt les villages de Nouvelle-Aquitaine



Pour sa première, Léa s'attaquera à un gros morceau de la culture française : "Demain dès l'aube", de Victor Hugo. Nous l'avons presque tous appris à l'école, Léa le fera revivre à Lussac-les-Châteaux, petit village de la Vienne.

Les premiers épisodes

Découvrez les prochains poèmes de "Léa dans les villages"
- Jeudi 9 novembre : « Demain dès l'aube » de Victor Hugo à Lussac-les-Châteaux (86)
- Jeudi 16 novembre : « Chansons d'oiseaux » de Louise Michel à Saint-Pardoux (87)
- [Déjà sur Facebook] : « Il y a (Poèmes à Lou) » de Guillaume Apollinaire à Saint-Savinien-sur-Charente (17)
- [Déjà sur Facebook] : « L'arbre qui boit du vin » de Robert Desnos à Gouzon (23)
- [Déjà sur Facebook] : « La peur » d'Alfred Jarry à Saint-Maixent-l'école (79)
- [Déjà sur Facebook] : « Stances amoureuses » de Marguerite de Navarre à Gauriac (33)

À Lussac-les-Châteaux, retrouvez "Demain dès l'aube" de Victor Hugo

"Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps."

Les vestiges du château médiéval de Lussac-les-châteaux, dans la Vienne, seront le théâtre du premier épisode de "Léa dans les villages". / © France 3 Nouvelle-Aquitaine
Les vestiges du château médiéval de Lussac-les-châteaux, dans la Vienne, seront le théâtre du premier épisode de "Léa dans les villages". / © France 3 Nouvelle-Aquitaine

"Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur."

► Rendez-vous sur les pages Facebook de France 3 Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Marée noire du Prestige : l'interview de l'avocat Renaud Lahitète

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne