Bijoux, objets d'art, tableaux, monnaie, un commissaire-priseur se déplace pour réaliser des expertises à la campagne

C'est une idée originale qui a reçu un accueil enthousiaste. Ce jour-là, l'Hôtel des ventes Bordeaux Quinconces s'est installé à Miramont-de-Guyenne, en Lot-et-Garonne (47), pour expertiser des objets parfois rares trouvés dans les greniers de cette population souvent rurale.

Un retraité pousse la porte, une simple poche de supermarché à la main. L'expert en extirpe une statue. "Ah oui, là il y a un cachet...", explique Charles Courau, directeur de la Salle des ventes Bordeaux Quinconces.

"Fabrication française. C'est signé Picault". Il va en déterminer la valeur pour peut-être, qui sait, le vendre aux enchères si son propriétaire le souhaite. "Plus c'est imposant et volumineux, plus la valeur est importante. Là, on est aux alentours des 200 euros, je pense. Il faut mettre une estimation à 150/200 euros, et ça pourrait faire un peu plus. Mais cela ne dépassera jamais les 500 euros, je ne pense pas".

Délocalisation à la campagne

Tableaux, monnaie, objets d'art, bijoux, tout passe entre les mains de ces experts bordelais. Jeanine Lagrange, venue de Dordogne, voit son vase estimé à 50 euros. "Ça enrichie, ça éduque même les gens qui n'ont aucune culture là-dessus", dit-elle.

"Ça ouvre l'accès à l'art à certaines personnes qui n'ont jamais eu l'œil attentif à ce genre de choses"

Yves Lagrange,

un particulier

Un peu plus loin, c'est une bague qui est passée à la loupe. "On est sur une jolie pièce bien travaillée et qui est en métal précieux, en or 18 carats", analyse Lollie Doche, clerc de commissaire-priseur. L'Hôtel des Ventes Bordeaux Quinconces a choisi de se délocaliser en pleine campagne. Le genre de déplacement qui pourrait un jour réserver des surprises. "On sait très bien qu'un trésor peut être caché n'importe où", sourit un particulier qui a fait le déplacement depuis le département voisin de la Dordogne,"que ce soit au fond d'un grenier ou même dans une cave. Cela peut arriver dans une grande ville comme Bordeaux ou dans un petit coin de campagne qui sont remplis d'histoire".

L'étude de commissaire-priseur a prévu de délocaliser à nouveau ses bureaux en septembre. Reste à savoir où ? 

En attendant, elle propose des expertises gratuites en ligne ou dans ses locaux bordelais tous les premiers et troisièmes lundis de chaque mois. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité