La petite fille qui rêvait de devenir danseuse étoile : rencontre avec Ema, 9 ans, qui vise déjà l'Opéra de Paris

À 9 ans, Ema Cridelauze originaire d'Agen en Lot-et-Garonne, n'a qu'une idée en tête : devenir danseuse étoile. La fillette a fini deuxième au concours européen de la Confédération nationale de la danse, qui s'est déroulé à Tarragone en Espagne en novembre. Rencontre avec cette ballerine passionnée et déterminée.

Port de tête impeccable, mouvement gracieux, la jeune Ema a tout pour réaliser son rêve. C'est l'histoire d'une petite fille qui voulait devenir danseuse étoile.

Travail assidu

Son rêve : intégrer l'école de danse de l'Opéra national de Paris et devenir danseuse étoile, pour danser sur les scènes du monde entier. Ema Cridelauze a d'abord obtenu le premier prix au concours régional, ce qui lui a permis d'accéder au concours national où elle a aussi obtenu le premier prix. Puis, début novembre cette deuxième place en Espagne. Comme dans un conte de Noël, Ema est sur un petit nuage.

Pour poursuivre son objectif, la jeune Agenaise s'entraîne de manière assidue et quotidienne."Ema a un gros potentiel et de grosses aptitudes physiques et techniques", raconte sa professeure de danse classique. Audrey Silvestre qui l'entraîne depuis quatre ans, témoigne des atouts de sa jeune élève. 

Ema a une grâce naturelle, et quand elle danse c'est sa bouffée d'oxygène.

Audrey Silvestre,

professeur de danse classique

durée de la vidéo : 00h02mn49s
Reportage Ingrid Gallo et José Sousé. C'est au sein de l'école de danse d'Agen "S'pace Danse" qu'Ema Cridelauze s'entraîne depuis qu'elle a 5 ans. Sa professeure de danse classique, Audrey Silvestre l'entraîne depuis 4 ans et témoigne des atouts de sa jeune élève. ©France 3 Aquitaine

Pour intégrer l'école de danse de l'Opéra national de Paris à dix ans, Ema doit devenir une athlète complète. 

Si je travaille, je pense que je peux y arriver.

Ema Cridelauze,

danseuse

"Il faut la préparer à toutes les éventualités que présente le monde de la danse. Même quand on rentre dans une grande école, on n'est pas sûr d'y rester, donc cela demande toujours d'aller plus loin", explique sa professeure.

Dans sa chambre d'enfant, l'univers de la danse est partout. Ema veut croire en sa bonne étoile. Tout en faisant ses devoirs, elle garde un œil sur les photos de danseuses. "De pouvoir danser sur scène, j'adore ça. Je pense qu'à l'opéra, de pouvoir y rentrer, j'aimerais tellement, c'est mon rêve", lance la jeune fille.

À la maison, ses parents accompagnent leur petite ballerine, mais veillent aussi à son éducation, car Ema n'a que 9 ans. Élève de CM1, elle ne peut pas tout sacrifier à sa passion et elle doit garder les pieds sur terre. Un défi pour toute la famille. "On fera tout pour elle, dit sa maman. Assis à côté d'Ema, son papa poursuit : "Quand elle se lève, elle danse, quand on va se promener, elle danse, quand elle mange et se lave, elle danse... On essaie de la calmer par rapport à ça parce qu'il y a la danse et aussi l'école et que c'est une petite fille". Des années de travail attendent la jeune Agenaise, plutôt bien partie pour accomplir son rêve.