Le stade Alfred Armandie d'Agen fait peau neuve

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mathilde Rezki (avec CR)
Plus de 10.000 personnes pourront désormais s'asseoir dans les tribunes du stade Armandie à Agen.
Plus de 10.000 personnes pourront désormais s'asseoir dans les tribunes du stade Armandie à Agen. © FTV

Pour sa centième année, le mythique stade du département s’offre une cure de jouvence. Des travaux de rénovation sont en cours depuis le début de l’année, ils devraient se poursuivre jusqu’en septembre 2022. Un chantier pharaonique à plusieurs millions d’euros.

Entamés en mars, les travaux du stade Armandie se poursuivent. Il a d’abord fallu désamianter les équipements avant d’entamer leur démolition ou leur aménagement. Ces préparatifs achevés, la mise aux normes des infrastructures a pu commencer.

Mise aux normes et modernisation des tribunes

Les installations du stade sont vieillissantes. Alors le chantier vise à mettre en conformité et à sécuriser lesdites installations, potentiellement dangereuses. Il permet aussi d’améliorer les conditions d’accueil du public, qui pourra revenir en nombre dans le stade flambant neuf.

Le chantier prévoit en effet d’augmenter le nombre de places assises dans les tribunes : 10.442 spectateurs pourront s’installer dans les gradins, contre 9.882 auparavant. La plupart seront abrités : la tribune Ferrasse démolie laisse place à une nouvelle structure couverte, et celle de Lacroix se dote d’un toit.

Enfin, les vestiaires associatifs seront démolis puis reconstruits sur la plaine des sports.

Jean Dionis du Séjour le maire d’Agen est un ancien joueur de l’équipe. Il souhaite à présent donner aux athlètes les moyens de pratiquer leur sport : « Beaucoup de jeunes jouent au rugby à Agen. Jusqu’à maintenant ils n’avaient pas de vestiaire ou d’installations dignes de ce qu’elles doivent être dans un club formateur comme celui de la ville. Ce projet permet de doter Agen d’un très bel outil sportif ! » se réjouit-il.

Faute à la situation sanitaire, les livraisons se sont parfois fait attendre.

Nous avons eu quelques imprévus, dans l’approvisionnement en matériaux. Il a fallu modifier les intervention pour réussir à tenir le planning et terminer dans les délais

Franck Aiglon, chef de projet sur le chantier.

Les travaux devraient tout de même s’achever en septembre 2022.

Une rénovation à plusieurs millions d’euros

Le financement du projet est quadripartite. Il est assuré au 2/3 par le bloc communal, donateur de 10 millions d’euros. Suivent ensuite le financement de la région Aquitaine de 2 millions d’euros, et celui de l’Etat. Le département du Lot-et-Garonne a offert 1 millions d’euro pour la rénovation du stade.

« Nous avons été déçu par le financement octroyé par le département. Le club d’Agen est aussi celui du Lot-et-Garonne, jusque dans son nom. Nous leur avons dit notre déception à ce moment-là », se rappelle le maire d’Agen.

Au total, le coût du projet avoisine les 15 millions d’euros.

Un nouveau stade pour une nouvelle saison

Les matchs se sont poursuivis depuis le début du chantier dans l’enceinte du stade. Côté supporters, on se réjouit du projet même si cela occasionne de minimes changements de programme.

Nous avons nos habitudes dans la tribune Lacroix, mais faute aux travaux nous avons été déplacé dans la tribune Basquet !

Bernard Druetto-Lafon, supporter du SU Agen depuis près de 40 ans

Le club relégué en Pro D2 en avril sort d’une période compliquée, son fidèle public avec : « Moi je le prends bien, je suis d’un naturel optimiste, mais mon mari … j’ai peur qu’il passe l’arme à gauche tellement il est malheureux de la situation ! » raconte Andrée, la femme de Bernard également supportrice de l’équipe d’Agen.

Les défaites successives du club ont également marqué le maire de la ville : « J’espère la sortie de cette crise sportive qui nous a fait mal et qui a fait du mal à beaucoup d’agenais. Il faut faire en sorte de se maintenir en Pro D2 en fin de saison, puis tirer les leçons. Cette crise a des causes ! ».

Il veut désormais se tourner vers l’avenir et reste optimiste : « Il faut se remettre au travail, refonder le club autour de son président. Il fait partie de notre patrimoine, alors nous le reconstruirons solide … et en sortiront vaccinés contre de nouvelles crises ! », conclut-il.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.