• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Couthures-sur-Garonne : un village engagé pour le festival de journalisme

Cadre champêtre du Festival de Journalisme à Couthures-sur-Garonne / © Charlotte Boniteau
Cadre champêtre du Festival de Journalisme à Couthures-sur-Garonne / © Charlotte Boniteau

Voir les stars des médias dans un village de 400 habitants, c'est possible à Couthures-sur-Garonne. Depuis quatre ans, ce village du Lot-et-Garonne accueille le Festival international de journalisme. Cette co-organisation avec le groupe Le Monde redonne vie à la commune

Par Charlotte Boniteau

C'est un village sans histoire, au bord de la Garonne. Mais trois jours par an, la petite commune de Couthures-sur-Garonne fait parler d'elle.
Depuis quatre ans, Le Festival international de journalisme s'installe dans les rues pour que citoyens et journalistes se rencontrent. 

 


"Les journalistes et le public vivent ensemble pendant trois jours, donc les barrières finissent par tomber et le dialogue s'installe", se réjouit Gilles Van Kote, le président du festival. 
 
Tout le monde mange ensemble ! / © CB
Tout le monde mange ensemble ! / © CB
 

Les habitants impliqués 

Pour accueillir 5700 fesivaliers sur trois jours, le village entier se transforme. Le festival n'existerait pas sans les Couthuraines et Couthurains. Parking, buvettes, accueil : plus de la moitié des villageois sont impliqués. Certains journalistes sont même logés chez l'habitant. 

"Nous avons une tradition d'entraide dans ce village à cause des inondations donc quand il y a le festival, tout le monde se prête au jeu", raconte le maire du village Jean-Michel Moreau. 

Le festival de journalisme a atterri par hasard à Couthures. Le village paisible séduit les festivaliers du monde entier grâce à son charme mais aussi grâce aux habitants.

Joël, Couthurain et bénévole raconte : "Ça nous enchante car le festival boulverse complétement notre vie de village tranquille"


Redonner vie au village 

Construire une maison à Couthures est impossible à cause des risques d'inondations. Le maire, conscient que l'événement est une aubaine pour sa commune, raconte : "Le festival permet au village de ne pas s'éteindre !"



 

Sur le même sujet

Des crapauds au coeur d'une polémique au Moto Cross de La Tremblade

Les + Lus