Cet article date de plus de 6 ans

Lot-et-Garonne : les salariés de Tarkett reprendront le travail mercredi

Mobilisés depuis lundi pour protester contre des indemnités de licenciement qu'ils estiment "indécentes", les ouvriers des parquets Tarkett de Cuzorn en Lot-et-Garonne ont accepté de lever leur grève après négociation. Ils reprendront le travail mercredi matin. 
Cette décision de levée de grève a été prise à la mi-journée lors de l'assemblée générale des salariés. Ces derniers refusent la proposition qui leur a été faite concernant les indemnités de licenciement des 120 salariés du site Tarkett Bois de Curzon, anciennement Parquets Marty. 
Cette indemnité ne dépasserait pas les 10 000 Euros, ce qui a été jugé "indécent" par les salariés

Ayant obtenus quelques avancées comme l'augmentation de l'enveloppe allouée à la formation de reconversion ainsi que des améliorations pour le congé de reclassement, les délégués du personnels ont accepté de poursuivre les négociations avec la direction du site et le manager de crise nommé pour l'occasion. Les jeudis 20 et 27 novembre, ils négocieront autour du montant de l'indemnité de licenciement.
La société Tarkett Bois fermera ses portes à la fin de l'année à Cuzorn faute de repreneur. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social mouvement social licenciement archives