Lot-et-Garonne : quand les collectivités cherchent à réduire leurs dépenses de chauffage

Le village de Saint Romain le Noble vient de s'équiper d'une chaufferie nouvelle génération. Il s'agit de faire des économies d'énergie tout en utilisant du bois déchiqueté issu du département. Le nouvel équipement va permettre de chauffer l'école et les bâtiments communaux. 

Par CB

Sur la commune lot-et-garonnaise, il s'agissait de faire des économies d'énergie. Et le moins que l'on puisse dire c'est que le contrat est rempli.

Jusque là, la municipalité réglait une facture, gaz et électricité, allant de 14 et 16000 euros, alors que la nouvelle chaudière représente un coût de fonctionnement de près de 6000 euros.

Soit 10 000 euros d'économie
pour chauffer :
  • l'école
  • la mairie
  • les bureaux associatifs
  • la cantine
  • la salle des fêtes

Du bois local

Dépenser moins mais aussi faire dans l'énergie locale, c'est le deuxième atout de cette chaudière high tech qui marche au bois "déchiqueté". Une ressource venue des communes environnantes qui pourraient, si le systèmes séduit d'autres consommateurs notamment les collectivités, créer une plateforme de déchiquetage pour tout l'Agenais.
 

Financée par la Région et l'Europe

L'investissement a été financé aux deux tiers par la Région Nouvelle-Aquitaine et l'Europe pour faire de cette chaudière et de la démarche communale un modèle départemental.


Les explications dans ce reportage de Jean-Michel Daguenet et Benoît-Pierre Morin ►
 
Une chaudière à bois pour St Romain le noble
(Interviennent dans le reportage : Mathieu Tovo, maire de Saint Romain le Noble; Alain Donnefort, 1er adjoint au maire; Sylvain Piovan, BRTR)

Sur le même sujet

Exercice de sauvetage du GRIMP sur les toits de la cathédrale de Périgueux

Les + Lus