• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Rassemblement national : l’ascension fulgurante d’Hélène Laporte élue du Lot-et-Garonne

La conseillère régionale de Lot-et-Garonne, Hélène Laporte, désignée numéro 2 sur la liste du Rassemblement National de Marine Le Pen pour les Européennes de mai prochain, ne veut pas s’arrêter là.

Par SP

Elle est inconnue du grand public, et elle est l’un des nouveaux visages du Rassemblement national.
A bientôt 40 ans, Hélène Laporte, a de fortes chances de faire son entrée au Parlement Européen à l’issue des élections le 26 mai prochain.

Propulsée numéro 2, juste derrière le jeune francillien Jordan Bardella, 23 ans, porte-parole du parti, l'élue régionale du Lot-et-Garonne, native de Villeneuve-sur-Lot, rappelle que son engagement en politique ne date pas d’hier mais remonte à 1997.


Famille frontiste


Cette année-là, son grand-père est candidat du Front national aux législatives à Villeneuve-sur-Lot. Sa mère, est élue de l’opposition municipale.

J’ai toujours été une militante et j’ai toujours gardé mes convictions.

précise la jeune femme qui a fait une pause pour réaliser ses études et devenir conseillère en gestion de patrimoine.
 

Remarquée par Marine Le Pen


Hélène Laporte est arrivée sur la scène politique locale en 2015, pour la campagne des élections départementales. Elle mène alors bataille sur le canton de Villeneuve 2 avec un autre jeune frontiste, Etienne Bousquet-Cassagne.

Elle est peu de temps après, élue au conseil régional, et décide de briguer deux ans plus tard en 2017, un mandat de député sur la 2e circonscription du Lot-et-Garonne à Marmande. Hélène Laporte sera battue. C’est Alexandre Freschi ( LREM ) qui ira finalement à l’assemblée nationale.

Elle est remarquée par Marine Le Pen, après son arrivée au bureau national en mars 2018 et prend la tête 8 mois plus tard du parti en Lot et-Garonne.

Comme le martèle sa présidente, Hélène Laporte entend "battre Macron" lors du scrutin du 26 mai et affirme ne pas se tromper de cible : « Emmanuel Macron disait que Marine Le Pen au pouvoir, ce serait le chaos. Et ce qu’on voit c’est qu’Emmanuel Macron est là depuis à peine deux ans et le chaos c’est lui qui l’a instauré ».
 

La mairie de Villeneuve-sur-Lot : " Je serai certainement candidate, mais par la suite je ne pourrai pas siéger »
 


Si Hélene Laporte est élue en mai prochain, quid de son engagement pour sa ville Villeneuve-sur-Lot ?

Elle qui affirmait, il y a peu, son intention de s’investir personnellement dans la campagne des municipales n’est plus aussi catégorique.

Elle ne devrait pas briguer la mairie. « Même si je ne m’investis pas moi, en étant tête de liste, je vais mettre toutes mes forces pour une campagne, je serai certainement candidate mais par la suite je ne pourrai pas siéger »


 
Hélène Laporte : une histoire de famille

Sur le même sujet

François Asselin - invité du 19/20 de France 3

Les + Lus