Villeneuve-sur-Lot : la statue de Léon Gambetta déboulonnée

Dimanche matin, le buste de Léon Gambetta avait disparu de son socle place de l’Égalité à Villeneuve-sur-Lot. Cet acte non revendiqué pour l’instant, s’inscrit-il dans le sillage des manifestations anti-racistes ? 
Mais qui a retiré la statue de Gambetta à Villeneuve-sur-Lot (47) ?
Mais qui a retiré la statue de Gambetta à Villeneuve-sur-Lot (47) ? © FTV

Depuis la mort de Georges Floyd, un afro-américain de 46 ans, tué par un policier à Minneapolis, un mouvement de fond « Black Lives Maters » s’est levé à travers le monde contre le racisme et les violences policières. En marge de ces manifestations, de nombreuses statues de personnalités controversées ont été dégradées voire jetées à terre à travers le monde. 

Colbert, Jules César, Winston Churchill, le Général de Gaule, Christophe Colomb, Jefferson, Léopold II… Des présidents, des souverains, des marchants d’esclaves, des prêtres sont dans le collimateur des manifestants pour les actes, leurs prises de positions ou leurs écrits jugés plus ou moins racistes. Enfin leurs statues.
 

La République n'effacera aucun nom ou aucune trace de son histoire.

Emmanuel Macron lors de son allocution du 14 juin 2020

Et aucune statue ne sera déboulonnée a précisé le Président. Pour Villeneuve-sur-Lot comme pour Londres, Lisbonne ou Boston, c’est trop tard. Des statues sont tombées. 
Alors y aurait-il quelques mouvements séparatistes à la manœuvre à Villeneuve-sur-Lot comme le pense le chef de l’Etat ?

Pour tenter de le savoir, intéressons-nous aux symboles.

Qui est Léon Gambetta ?

Léon Gambetta, né le 2 avril 1838 à Cahors et mort le 31 décembre 1882 à Sèvres, est un homme d’État français. Avocat et homme politique il sera député, ministre de l'Intérieur, président du conseil et ministre des affaires étrangères. Léon Gambetta est considéré comme le père de la IIIe République.
Enterré au Panthéon, il est, on peut le dire, le symbole du républicain. 
Léon Gambetta a défendu le colonialisme comme beaucoup d’autres hommes politiques de son époque. Suffisant pour expliquer ce déboulonnage ?

Il serait étonnant que l’on s’en soit pris ici au sculpteur. 

Qui est Jean Jules Cambos ? 

Jean Jules Cambos est un sculpteur français né Castres 1828 et mort à Castres 1917.

Jules Cambos
Jules Cambos © Wikimédia commons


Il est l’auteur de nombreux portraits officiels commandés par l’Etat. Il réalisa les bustes du général Auger et d’Alfred de Vigny, de Guimard, de Louis XIV d’Henri IV, de Mirabeau entre autres et celui de Gambetta donc sans doute exécuté en 1892. Cette copie en bronze du buste original est la propriété de la ville depuis des décennies. 
Jean Jules Cambos a gardé ses idées politiques pour lui. Quand on vit des commandes de l’Etat, c'est plus prudent. Aucun écrit, aucun acte à connotation raciste retrouver sur Google...

Quels liens avec Villeneuve-sur-Lot ? Léon Gambetta aucun, Jean Jules Cambos aucun. On ne va pas réécrire l’Histoire...

Le buste rapidement retrouvé, mais abimé

L’émoi a été de courte durée. Le buste a été retrouvé le dimanche même. Il avait été déposé dans le jardin d’un habitant de Villeneuve. Il fait actuellement l’objet d’un constat d’état au Musée de Gajac, il sera remit en place après une petite restauration. Une fêlure a été constatée sur le pied. Pour la petite anecdote, le buste avait déjà disparu de son socle il y 10 ans. 
La mairie a néanmoins porté plainte ce lundi matin. 

Point de revendication, politique, idéologique ou philosophique. D’après les premiers éléments de l’enquête, la piste de la plaisanterie entre amis serait privilégiée par la police.


Un sculpteur à l’honneur pour la réouverture du musée de Gajac de Villeneuve-sur-Lot

La réouverture est prévue pour le 11 juillet avec une exposition du sculpteur Christophe Charbonnel visible jusqu’au 27 septembre.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite patrimoine culture