Cet article date de plus de 3 ans

Mouvement de colère des gardiens de prison en Poitou-Charentes

Les surveillants de prison durcissent le ton. Des opérations de blocage ont débuté ce matin dans les centres pénitentiaires de Saint-Martin-de-Ré et de Vivonne mais aussi à la maison d'arrêt de Saintes à l'appel des syndicats. Ils demandent davantage de sécurité après l'agression de trois gardiens.
Manifestations de gardiens de prison ce matin devant le centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne
Manifestations de gardiens de prison ce matin devant le centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne © Laurent Pelletier, francetv
Des prisons bloquées aujourd'hui en Poitou-Charentes. De nombreux gardiens se sont rassemblés devant les portes du centre pénitentiaire de Vivonne mais aussi devant la centrale de Saint-Martin-de-Ré en Charente-Maritime ou encore devant la maison d'arrêt de Saintes et à Angoulême.

Les surveillants protestent contre l'agression qui s'est déroulée à Vendin-le-Veil. Jeudi, trois gardiens ont été blessés à l'arme blanche par l'islamiste allemand Christian Ganczarski, un des instigateurs de l'attentat contre la synagogue de Djerba (Tunisie), qui avait fait 21 morts en avril 2002.

Cette "opération prison morte" est lancée par les trois syndicats l’Ufap-Unsa Justice, syndicat majoritaire, la CGT Pénitentiaire et FO Pénitentiaire. Poursuivre en direct les mouvements au niveau national cliquez ici sur le site de France Info.

En Poitou-Charentes, les actions ont débuté tôt ce matin devant le Centre pénitentiaire de Poitiers Vivonne.
© Laurent Pelletier, francetv


Mais aussi devant la maison d'arrêt de Saintes.

Une vingtaine de gardiens se sont rassemblés dés 7h ce matin à Saintes.
Une vingtaine de gardiens se sont rassemblés dés 7h ce matin à Saintes. © Olivier Riou, francetv

Dans un communiqué, le SPS, le Syndicat Pénitentiaire des Surveillants de la région de Bordeaux, exige :

Des structures adaptées pour garantir la sécurité des agents, ils demandent aussi des moyens humains et matériels efficaces, Jospeh Paoli, délégué régional SPS de Bordeaux.


Écoutez la réaction de Bruno Renouleaud, délégué Ufap-Unsa-Justice à Saintes. Il explique qu'à Saintes aussi les surveillants subissent des agressions.

Réactions prison Saintes

 

Regardez ce reportage d'Olivier Riou, Didier Gomez et Maud Coudrin.

Intervenants : Eric Gervais, FO maison d'arrêt Saintes/ Bruno Renouleaud, Ufap Unsa Justice Saintes, Olivier Falorni, député DG La Rochelle.

Mouvement de colère des gardiens de prison en Poitou-Charentes



 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison justice société manifestation économie social