Cet article date de plus de 5 ans

Olivier Falorni : "Nos prisons ne doivent pas être des pépinières à djihadistes"

Le député de Charente-Maritime, a interpelé cet après-midi la garde des sceaux, lors des questions au gouvernement, sur la radicalisation de certains détenus en prison. Il aurait, lors d'une visite à la maison centrale de Saint-Martin-de-Ré, découvert une mosquée salafiste clandestine. 
Olivier Falorni  invité de la voie est libre à 11h30
Olivier Falorni invité de la voie est libre à 11h30 © Maxppp

"J'ai découvert dans la cour de la maison centrale de Saint Martin de Ré des préfabriqués surnommés Casino qui font office régulièrement de mosquées clandestines salafistes malgré la vigilance des surveillants. Cela n'est pas acceptable". 

Olivier Falorni a fait cette déclaration cet après-midi dans l'hémicycle lors des questions au gouvernement. Le député de Charente-Maritime a ajouté :"Madame la Ministre, face à cette situation, il faut agir avec fermeté" et de faire une liste de propositions : 
"- un régime d'isolement adapté pour les détenus islamistes recruteurs
- un service de renseignement pénitentiaire
- des unités de prévention et de déradicalisation pour les détenus les plus fragiles psychologiquement"
.

Il a ensuite conclu par cette phrase : " "Nos prisons ne doivent pas être des pépinières djihadistes, c'est la sécurité de tous les Français qui est en jeu."

Extrait d'Olivier Falorni à l'Assemblée nationale ce mardi 13 octobre 2015 : 



 

durée de la vidéo: 00 min 39
Olivier Falorni : "Nos prisons ne doivent pas être des pépinières à djihadistes"

Christiane Taubira a longuement répondu à Olivier Falorni  en listant toutes les actions du gouvernement depuis 2012 concernant la lutte contre la radicalisation des détenus. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
olivier falorni politique