Ouverture des magasins : quels dimanches sont-ils autorisés à ouvrir dans votre département ?

En Charente-Maritime et Deux-Sèvres, les magasins seront autorisés à ouvrir tous les dimanches du mois de janvier 2021. Dans la Vienne et en Charente, ils le seront les 24 et 31 janvier, après le départ des soldes qui ont été retardés au 20 janvier.

© Jean-Marc Quinet/MaxPPP

C'est une demande des commerçants au niveau national à laquelle le gouvernement a répondu de manière favorable. Les commerces pourront ouvrir tous les dimanches pendant le mois de janvier 2021. Pour les représentants des commerçants, il s'agit d'une question de survie économique après les confinements et les fermetures administratives qu'ils ont subi. L'année 2020 a été problématique et le sursaut de Noël n'a pas suffi à renflouer les caisses de très nombreuses enseignes, notamment pour les indépendants.

Ouverts tous les dimanches de janvier et Charente-Maritime et Deux-Sèvres

Le cadre général a été posé par le ministère du Travail, reste à le décliner sur tout le territoire. En Poitou-Charentes, c'est en Charente-Maritime et dans les Deux-Sèvres que les consommateurs pourront le plus profiter, s'ils le souhaitent, de ces ouvertures dominicales. Des arrêtés pris par le préfet des Deux-Sèvres le 24 dédembre et par le préfet de Charente-Maritime, le 30 décembre, autorisent l’ouverture des commerces les dimanches 3, 10, 17, 24 et 31 janvier 2021 sur tout le territoire de ces deux départements.

En soutien des commerçants

Le préfet de Charente-Maritime précise dans un communiqué que cette décision a été prise "dans le contexte de la crise sanitaire actuelle, pour soutenir l’activité commerciale locale durement impactée par la période de confinement. et à la "demande des professionnels". Les motivations conduisant à ces dérogations exceptionnelles sont les mêmes du côté de la préfecture des Deux-Sèvres qui précise, dans un communiqué, que "cette demande de dérogation est motivée par les circonstances exceptionnelles" et "qu'elle répond à la nécessité de réguler dans le temps les flux et les présences conjointes des clients et des salariés dans les locaux commerciaux dans un contexte sanitaire toujours caractérisé par un niveau élevé de circulation du virus".
 

Les 24 et 31 janvier dans la Vienne et en Charente

Dans la Vienne, les commerçants avaient également demander à ouvrir tous les dimanches de janvier. La préfecture n'a accordé de dérogations que pour les 24 et 31 janvier 2021. Comme dans les autres départements, cette dérogation au repos dominical des salariés concernent "tous les commerces de la grande distribution et autres commerces de détail" précise la préfecture de la Vienne.

Des ouvertures négociées avec les syndicats de salariés

Ces dates d'ouvertures ont été négociées, dans chaque département, par la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi). En Charente, la phase de consultation est toujours en cours et l'arrêté préfectoral n'a pas encore été pris mais il apparaît déjà certain que des dérogations autorisant l'ouverture seront accordées pour les deux derniers dimanches du mois, les 24 et 31 janvier.

Ces mesures répondent à une double nécessité économique et sanitaire. IL s'agit d'aider les commerçants à faire face aux difficultés financières rencontrées en cours d'année alors que certains ont encore d'importants stocks à écouler. Sanitaire ensuite, puisque les ouvertures du dimanche devraient permettre de mieux répartir les afflux de clientèle, notamment les samedis. 

La décision de report de la date des soldes d'hiver du 6 au 20 janvier 2021, prise par le gouvernement, est également destinée à soutenir financièrement l'activité commerciale. Les commerçants pourront vendre une partie de leurs marchandises sans avoir à les brader dès la fin des vacances de Noël. 

 

Des conditions sanitaires renforcées

Les commerces et les centres commerciaux qui choisiront d'ouvrir le dimanche devront veiller à respecter les mesures sanitaires renforcées déjà en cours. Ils ne pourront pas accueillir plus d'une personne pour 4m2. La capacité maximale d'accueil des établissements devra être affichée et visible depuis l'extérieur. Clients et personnels devront respecter la distanciation physique et porter un masque. Du gel hydroalcoolique devra être proposé à l'entrée. Enfin, les commerçants sont appelés à inciter leurs clients à utiliser le paiement électronique.

La préfecture de Charente-Maritime rappelle également que ces ouvertures exceptionnelles doivent s'effectuer dans le respect des droits des salariés notamment sur le volontariat, la rémunération du dimanche, les durées maximales du temps de travail et les repos compasateurs.


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie crise économique