Pau et Bordeaux-Bègles en forme, les Bayonnais toujours à la peine

© Georges Gobet / AFP
© Georges Gobet / AFP

Au terme de la 6ème journée de Top 14, les Girondins s’offrent un bon bol d’air, les Palois une victoire sur le fil. Les Bayonnais, eux, encaissent leur 4ème défaite d’affilée. Ils devront absolument gagner contre Lyon, la semaine prochaine.

Par Margaux Dubieilh

Il y aura eu du bon et du moins bon en Top 14 ce week-end, dans les clubs Aquitains. L’UBB a réussi à décrocher son premier bonus offensif de la saison face à Lyon (32-10). Les Palois ont battu Grenoble à quelques secondes de la fin du match (39-38). Quant aux Bayonnais, ils n’ont pas résisté face à des Rochelais intraitables (17-34). Pour la 7ème journée, l’UBB rencontrera la Section, et Bayonne affrontera les Lyonnais à leur tour.

L’UBB gagne six places dans le classement


La défaite contre l’ASM Clermont du week-end dernier aura vite été oubliée. Sur la pelouse de Chaban-Delmas, les joueurs de Raphaël Ibanez ont déroulé une attaque efficace et surprenante. La charnière Serin-Madigan, précise et rapide, a su saisir les occasions pour mener son équipe à l’essai. Notamment dans le jeu au pied, qui permettra à Adam Ashley-Cooper d’aplatir le ballon dans le dos de la défense Lyonnaise à deux reprises en première période. L’UBB mène 17 à 3 dès la 20ème minute. L’australien, auteur d’un triplé, a fait la différence sur ses accélérations et sa disponibilité. A noter aussi la charge de Luke Braid en première période, troisième essai du match.

L’équipe girondine s’offre donc le bonus offensif, le premier de la saison, et remonte à la sixième place du classement. Les joueurs ont montré une volonté et une ingéniosité dans le jeu qui rassurent pour la suite du championnat, mais ils doivent encore faire leur preuve hors de Chaban : " On ne peut pas se permettre de gagner un match à domicile et de prendre 40 points à l'extérieur. On n'est pas une équipe à réaction ", souligne le capitaine Louis-Benoît Madaule.

Le week-end prochain, l’UBB se déplacera à Pau. L’équipe béarnaise, battue à deux reprises la saison dernière par les hommes de Raphaël Ibanez, a pris de l’assurance. Dernier exemple en date, sa victoire lors de la 5ème journée face à un Stade Français en difficulté cette saison. Le but pour l’UBB : prendre des points, mais surtout s’assurer une première victoire à l’extérieur.

La Section Paloise monte en puissance


Les hommes de Simon Mannix semblent être sur une bonne pente. Ils ont gagné leur second match d’affilé, à l’extérieur face à Grenoble. Et quel match ! Mené 38-36 jusqu’à la sirène, Tom Taylor profite d’une pénalité sifflée à la dernière seconde pour offrir la victoire à son équipe. Les Palois ont su résister à la pression et sont déjà loin de leur statut de nouveau venu, l’année dernière. Avec trois essais et un 6/6 de Tom Taylor sur ses pénalités, la Section montre qu’elle a gagné en confiance et en sang froid : " En fin de match, on a joué les dix minutes les plus complètes qui m'ont été données de voir depuis que je suis à Pau ", a résumé Mannix.

Avec cette première victoire hors de chez elle, la Section se met en confiance pour son face à face à domicile contre l’UBB, samedi prochain. Les coéquipiers de Conrad Smith sont déjà mieux classés (huitièmes) que la saison dernière à la même époque (onzièmes). Ils pourraient bien donner du fil à retordre aux hommes de Ibanez, qui n’ont toujours pas gagné à l’extérieur, et prouver qu’ils ne visent pas seulement le maintien cette année.

L’Aviron Bayonnais poursuit sa chute


Quatrième match, quatrième défaite. Rien ne va plus pour l’Aviron Bayonnais. Avec seulement une victoire depuis le début de la saison face aux RCT Toulon, le club ne semble pas savoir comment reprendre la main. Manque de chance, samedi dernier ils ont dû faire face aux Rochelais, quasiment intouchables jusqu’à présent. En première période, les nombreuses fautes des Bayonnais ont permis à Brock James d’inscrire deux pénalités pour la Rochelle. Les Charentais ont profité de la faiblesse défensive pour marquer deux essais et mener 20 à 6 à la mi-temps.

Le manager Vincent Etcheto n’est pas tendre :

J’ai eu des mots très durs à la mi-temps. Les joueurs se sont trahis. En première période, quand je vois le niveau de la conquête, c’est catastrophique.


En seconde période, les Bayonnais semblent se réveiller offensivement, mais laissent encore passer deux essais rochelais. Le ballon aplati par Martin Laveau à la 79ème minute arrive trop tard : La Rochelle gagne 30 à 17.

Face à Lyon samedi prochain, les hommes d’Etcheto devront absolument gagner s’ils veulent remonter dans le classement et espérer se maintenir. Les Lyonnais, montés en Top 14 cette année en même temps que l’Aviron, sont des adversaires à leur portée. Reste à espérer que les Bayonnais retrouvent la confiance, et sortent de cette zone de turbulences.

Sur le même sujet

Les + Lus