• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

L'ancien instituteur condamné à 7 ans de prison pour viols 30 ans après les faits

Palais de justice de Pau ( Pyrénées-Atlantiques ) / © C. Etchegarray FTV
Palais de justice de Pau ( Pyrénées-Atlantiques ) / © C. Etchegarray FTV

L'homme âgé de 83 ans a été rattrapé par son passé. La plainte de l'une de ses anciennes élèves le conduit pour 7 ans en prison. La cour d'Assises des Pyrénées-Atlantiques a rendu son verdict après 5 jours d'audience où 4 femmes victimes étaient présentes. 

Par Christine Le Hesran

Une plainte près de 30 ans après les faits qui donne lieu à une condamnation, ce n'est pas banal. C'est la parole de l'une des victimes qui a tout déclenché. Elle dénonçait à l'époque les agissements de son ancien instituteur.
L’accusé Joseph Morié, âgé de 83 ans, est donc reconnu coupable de viols, d'attentats à la pudeur et d'atteintes sexuelles sur mineurs par personne ayant autorité. Ainsi en a décidé la cour d'Assises des Pyrénées-Atlantiques ce vendredi 22 juin à l'issue d'une semaine de procès. 

Pourtant durant l'audience, l'accusé a clamé « Je n’ai jamais violé personne. Physiquement, je ne pouvais pas. » Pour autant, il est condamné à 7 ans d'emprisonnement, soit la peine requise par l'avocate générale justifiant ce matin pour convaincre les jurés : « le nombre de témoignages doit faire la force de conviction ».  

Pour rappel, les infractions  retenues ont été commises de 1987 à 1994 sur des enfants pensionnaires de l'institut Beaulieu de Salies-de-Béarn. Toutes avaient l'habitude de l'appeler  "Monsieur Pierre".

 

Réunion concernant les bassines

Les + Lus