Deux hommes blessés par arme à feu à la mosquée de Bayonne, l'assaillant de 84 ans arrêté

Publié le Mis à jour le
Écrit par M.D

Ce lundi 28 octobre, un homme de 84 ans a tenté d'incendier la porte de la mosquée de Bayonne. Il a tiré et a blessé deux hommes, avant d'être interpellé à son domicile dans le sud des Landes.

Il est encore difficile de savoir exactement ce qu'il s'est passé. Selon un communiqué de la préfecture des Pyrénées-Aytlantiques, vers 15h20 un homme de 84 ans aurait tenté d'incendier la porte de la mosquée de Bayonne située 35 rue Joseph Latxague.
 
 

Interpellé dans les Landes

Il a ensuite été surpris dans sa tentative par deux  fidèles de la mosquée, et leur aurait tiré dessus. Il est alors reparti, en incendiant une voiture. Selon des témoins, deux bombonnes de gaz auraient été retrouvées sur les lieux. L'assaillant a été rapidement interpellé à son domicile dans les Landes, à Saint-Martin de Seignanx. Selon nos informations, il aurait été candidat pour le Front National dans le canton de Seignanx.

Il est actuellement entendu au commissariat de police de Bayonne. La police judiciaire s'est saisie de l'enquête.
 

Victimes dans un état stable

Les deux victimes, âgées respectivement de 74 et 78 ans ont été évacuées en urgence vers le centre hospitalier de Bayonne. Selon le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray, l'une a été blessé au cou et l'autre plus grièvement au thorax et au bras. Les deux sont dans un état stable. L'élu a aussi rajouté que cette attaque est la première perpétrée contre la mosquée de Bayonne, et que la communauté musulmane est bien intégrée dans la commune.

Deux cellules d'urgence médico-psychologique (CUMP) ont été mises en place, une à l'hôpital de Bayonne et l'autre à la mosquée. Des fidèles ont commencé à se rassembler pour montrer leur soutien face à cette attaque.
 

 
Deux hommes blessés par arme à feu à la mosquée de Bayonne
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité