VIDÉO. Législatives 2022 : débat entre candidats de la 6e circonscription des Pyrénées-Atlantiques

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Aquitaine

Cinq candidats s'affrontent sur notre plateau de France 3 dans un débat animé par Hélène Harté. Se loger au Pays basque, la problématique des migrants et bien sûr la langue basque sont autant d'enjeux locaux qui divisent les candidats.

Décidément, ce secteur du Pays basque est très courtisé. Surtout par les actuels ou anciens du parti présidentiel. Pas moins de trois candidatures ont cette sensibilité pour racine. L'actuel député sortant, Vincent Bru, ancien maire de Cambo-les-Bains, tendance Modem, est investi officiellement.

Mais il est face à l'actuel suppléant de la députée majorité présidentielle de la circonscription voisine, Philippe Jouvet. Exclu du parti, le Luzien se présente donc comme "un marcheur qui veut retrouver la spontanéité des débuts", positionné donc au centre. 

Enfin, un militant également LREM, issu des jeunes avec Macron, Mathis Tenneson s'est porté aussi candidat, et de fait il a aussi été exclu du parti. Il entend ramener les jeunes aux urnes.

Sur le plateau de France 3, le représentant de la Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale (NUPES), Tom Dubois--Robin qui vient des rangs de la France Insoumise.

Comme dans toutes les circonscriptions basques, un représentant du parti abertzale EH Bai, Peio Dufau, est présent dans la bataille. Le mouvement est historiquement ancré à gauche avec des valeurs écologiques fortes.

Enfin, les Républicains ont choisi Fabrice-Sebastien Bach, qui prend le relai puisqu'il y a cinq ans, c'était l'actuelle maire de Biarritz qui avait porté les couleurs de ce parti. Mais elle avait été battue par Vincent Bru.   

Un territoire particulier

D'Hendaye à Cambo-les-Bains, des communes littorales aux zones rurales et agricoles, le territoire de la 6e circonscription est tourné vers l'activité touristique, et des spécificités agricoles prospères, tel le piment d'Espelette.

Mais rançon du succès de son art de vivre, sa belle côte et ses activités variées, les prix du logement se sont envolés, excluant de l'habitat de nombreux jeunes actifs. Des mouvements importants militent pour faire baisser ces pressions et spéculations foncières et immobilières. Les résidences secondaires sont au cœur de vives polémiques. 

Rançon du succès également, la mobilité devient un enjeu majeur, les transports saturent.  Les trajets domicile-travail coûtent cher. Les alternatives sont en cours d'installation.

La langue basque reste un thème de divergence entre les candidats. Faut-il aller plus loin, aider au financement de cet enseignement ou pas ? 

La question des migrants divise aussi. De nombreux drames ont eu lieu ces derniers mois sur ce territoire frontalier de l'Espagne, devenu lieu de passage pour ceux qui fuient leur pays.

Le débat animé par Hélène Harte, rédactrice en chef de France 3 Euskal Herri,  est également traduit en langue des signes. (durée : 30')

Les autres candidats sont :  

  • Monique Becker : RN ( invitée mais absente lors du débat )
  • Mathis Tenneson : La république en marche, exclu du parti
  • Bertrand Soubelet : Objectif France
  • Jacqueline Uhart : Lutte Ouvrière
  • Christiane Néel  : Reconquête !
  • Kevin Briolay : Mouvement pour les Animaux
  • Marielle Goitschel : Résistons !

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité