Béarn : des médecins généralistes écrivent leur détresse à Emmanuel Macron

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie-Eve Constans

Près de cinquante médecins généralistes de la région paloise et du Béarn signent une lettre ouverte au Président de la République. Une façon de dire leur ras-le-bol et leur inquiétude quant à l'état actuel du système de santé français.

Dans ce courrier rendu public mercredi 25 mai, les médecins signataires s’alarment d’abord de la baisse de la qualité de prise en charge des patients.

Les patients sont de plus en plus nombreux à nous exprimer leur mécontentement : ils cherchent un médecin traitant et se voient opposer des refus, ils attendent leurs rendez-vous parfois durant de longs mois, occasionnant des retards de diagnostic.

Collectif des médecins généralistes béarnais

Lettre ouverte

Des mots qui font écho aux voix des personnels hospitaliers qui dénoncent un système de santé exsangue. A Oloron-Sainte-Marie, les urgences qui avaient fermé faute de personnel ont rouvert le 11 mai, mais en mode "dégradé", avec un seul médecin au lieu de deux en fonctionnement normal.  

Un mal être généralisé

La lettre raconte aussi le quotidien de médecins généralistes à bout de souffle, étouffés par le travail administratif.

Il faut surtout stopper la paperasse administrative pour avoir plus de temps médical. Mes confrères et moi tournons autour de 6 à 8 heures d’administratif par semaine.

Collectif de médecins béarnais

Lettre ouverte

La lettre également envoyée à la ministre de la santé, à l’ARS et à la CPAM dresse un sombre constat.  

La médecine générale est devenue une sorte d’entonnoir sans filtre dans lequel s’engorge la multitude des maux d’une société malade des échecs d’une politique de santé défaillante depuis plus de 40 ans

Collectif des médecins béarnais

Lettre ouverte

Les médecins signataires appellent à repenser l’ensemble du système de santé, et en particulier le rôle du médecin généraliste.  

durée de la vidéo : 02min 05
Les medecins bearnais en burn-out ©France 3 Aquitaine