• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Béarn : un service d'aide-soignantes de nuit à domicile

Sylviane Milhé, aide-soignante itinérante, visite les patients la nuit à leur domicile pour s'assurer que tout va bien. / © France 3 / Thierry Gardet
Sylviane Milhé, aide-soignante itinérante, visite les patients la nuit à leur domicile pour s'assurer que tout va bien. / © France 3 / Thierry Gardet

Comment maintenir la permanence des soins en milieu rural ? En Béarn, à Mazerolles, une infirmière vient de créer un service gratuit de garde de nuit à domicile. Une aide précieuse pour les personnes âgées dépendantes et leurs familles, souvent une alternative à la maison de retraite.

Par America Lopez

Elisatbeth Dulau est infirmière dans un Ehpad de la commune de Mazerolles, dans les Pyrénées-Atlantiques. Il y a un an et demi, elle a créé un service nocturne de visites à domicile destiné aux personnes dépendantes et âgées grâce à une subvention de 220 000 euros de l'ARS.


Un service pour les personnes en extrême dépendance


Je me suis aperçue qu'il y avait une rupture de soins entre 18 heures le soir, et 9 heures le matin. C'est-à-dire que des personnes malades et très dépendantes n'avaient personne à la maison pour s'occuper d'eux toute la nuit, explique Elisabeth Dulau qui coordonne les visites de nuit.

Sylviane Milhé, aide-soignante, visite une vingtaine de personnes entre 18h45 et 4h45 du matin. Elle parcourt 155 km par nuit dans la campagne béarnaise :

Dans une maison de retraite, on fait des tournées toutes les deux heures. Je fais pareil, mais à domicile pour m'assurer que les patients ont bien pris leurs traitements médicaux ou qu'ils ne sont pas tombés du lit durant la nuit, explique Sylviane Milhé, aide-soignante.


Une alternative aux Ehpad


Au village de Mazerolles, cette démarche est très apprécié car elle rend service aux familles, et aux patients qui peuvent rester chez eux plus longtemps tout en bénéficiant de soins.

En milieu rural, il y a de plus en plus de personnes âgées et dépendantes qui vivent chez elle.

Autrefois, à la campagne, les personnes âgées restaient dans toutes les familles. Maintenant, ce n'est plus possible, car de plus en plus les gens doivent partir à l'extérieur pour travailler, explique Jean-Léon Conderanne, le maire de Mazerolles.


 ► Voir le reportage de France 2 (David Basier et Thierry Gardet) sur le service de garde-malades à domicile :
 
Béarn : garde-malades de nuit à domicile

Sur le même sujet

32 référents loups formés en Dordogne

Les + Lus