Cet article date de plus de 5 ans

Affaire Alexandre Junca: Claude Ducos se pourvoit en cassation

Ce devait être la dernière étape judiciaire avant le procès d'assises. Deux co-accusés dans le meurtre d'Alexandre Junca contestaient leur mise en accusation. L'un d'eux a décidé de se pourvoir en cassation.
Le procès des accusés du meurtre du jeune Alexandre Junca sera encore retardé. En effet, Claude Ducos, le chasseur soupçonné d'avoir découpé le corps de l'adolescent, a décidé de se pourvoir en cassation.
Ce matin, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Pau a confirmé son renvoi devant les assises des Pyrénées-Atlantiques pour recel de cadavre, atteinte à l'intégrité d'un cadavre et non dénonciation de crime. La cour de cassation, la plus haute instance juridique de France, devrait mettre plusieurs mois pour dire si l'ordonnance de mise en accusation est conforme au droit.

En revanche, c'est la fin du parcours judiciaire pour Mike Bonnet. Ce marginal, ami du principal accusé, était renvoyé pour non dénonciation de crime. La chambre de l'instruction lui a signifié un non-lieu. Les magistrats estiment que le dossier ne présente pas d'éléments probants pour retenir l'accusation.

Alexandre Junca a disparu dans la nuit du 4 au 5 juin 2011. Son corps avait été découvert découpé en morceaux dans le canal latéral au gave de Pau en octobre 2011. 

Pour l'heure, Michaël Baehrel et Christophe Camy sont renvoyés devant la cour d'assises pour violences ayant entraîné la mort et Fatima Ennajah pour non dénonciation de crime. Le sort de Claude Ducos est donc entre les mains de la cour de cassation.

durée de la vidéo: 01 min 42
Affaire Alexandre Junca : Claude Ducos se pourvoit en cassation

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
béarn justice affaire junca société