Le Béarn fait revivre la tradition du radelage

Les radeaux de l'association Abergao. / © Laurianne de Casanove / France 3 Aquitaine
Les radeaux de l'association Abergao. / © Laurianne de Casanove / France 3 Aquitaine

Au 17ème siècle, le bois des Pyrénées utilisé par la Marine Royale était transporté jusqu'à Bayonne par des radeleurs, qui le faisaient flotter sur les gaves. A Bedous quelques passionnés font revivre cette tradition chaque été.

 

Par Laurianne de Casanove

Dimanche, Bedous a vécu quelques heures au rythme du passé. Chaque été, dans la vallée d'Aspe, l'association Abergao fait revivre la tradition du radelage. Cette coutume, qui remonte à l'époque de Louis XIV consiste à transporter du bois en le faisant flotter sur les gaves et cours d'eau.

Au 17ème siècle, les troncs, venus des forêts pyrénéennes, étaient assemblés en radeaux au port d'Athas, en Béarn, et ainsi acheminés jusqu'à Bayonne par des radeleurs. Ce métier, particulièrement dangereux, étaient pratiqués par des hommes venus du pays de Comminges, ancienne province de la France méridionale, aujourd'hui répartie entre les départements de la Haute-Garonne, des Hautes-Pyrénées, de l'Ariège et du Gers.
 
Voyage dans le temps au Béarn


Ces troncs qui mesuraient jusqu'à 30 mètres de long, étaient utilisés comme mâts sur les navires de la Marine Royale. Les radeaux étaient lancés au moment de la fonte des neiges. La partie du parcours situé entre Athas et Navarrenx était considérée comme particulièrement dangereuse et plusieurs radeleurs y ont laissé la vie. 

Depuis 2004 chaque été, les membres de l'association Abergao (Association béarnaise des radeleurs des gaves d'Aspe et d'Oloron) se lancent à leur tour sur le gave d'Aspe, pour perpétuer le patrimoine béarnais.


 

Sur le même sujet

Les + Lus