• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Béarn : un promeneur porté disparu retrouvé inconscient grâce à la piste reniflée par un chien

D'importants moyens de gendarmerie ont été déployés pour retrouver un sexagénaire porté disparu à Louvie-Juzon, en Béarn. / © France 3 Aquitaine
D'importants moyens de gendarmerie ont été déployés pour retrouver un sexagénaire porté disparu à Louvie-Juzon, en Béarn. / © France 3 Aquitaine

Un randonneur âgé d'une soixantaine d'années était signalé disparu depuis samedi 17 août en fin d'après-midi, alors qu'il était parti se promener seul dans le secteur de Louvie-Juzon, en Béarn. Il a été retrouvé inconscient ce dimanche matin, indique le PGHM des Pyrénées-Atlantiques. 

Par AR

Un sexagénaire habitant du secteur était parti en balade, samedi 17 août, à Louvie-Juzon dans le Béarn, à proximité du lieu-dit Pé-de-Hourat. Ne le voyant pas revenir en fin d'après-midi, sa famille a alerté les secours et d'importants moyens ont été déclenchés pour le retrouver. 

Dans la soirée, des gendarmes de la compagnie d'Oloron, avec un maître chien et son animal ont été mobilisés pour retrouver le disparu. Les recherches ont été suspendues à minuit.

Elles ont repris à 7 heures ce dimanche matin, avec des gendarmes du groupe montagne, un hélicoptère et deux membres du PGHM des Pyrénées-Atlantiques.

Et c'est finalement en ratissant la zone autour d'une piste reniflée par le chien que le sexagénaire a été trouvé inconscient dans une zone boisée, vers 9 h 30.

Selon les informations communiquées par le PGHM des Pyrénées-Atlantiques, le sexagénaire aurait été victime d'un malaise durant sa randonnée. Il a été transporté en hélicoptère à l'hôpital. 
 

Deux parapentistes secourus en 24 heures 


Le PGHM a réalisé plusieurs interventions de secours en montagne dans les Pyrénées-Atlantiques.

Samedi soir, c'est une parapentiste ayant atterri dans des arbres très haut d'un secteur particulièrement escarpé d'Accous qu'il a fallu secourir.

La victime se trouvait plusieurs dizaines de mètres au-dessus du sol, son parapente accroché à des branches fragiles, ce qui a compliqué l'intervention du PGHM. Finalement, elle a pu être ramenée au sol indemne. 

La veille, un autre parapentiste s'était trouvé dans une situation délicate, comme le rapportaient alors nos confrères de France Bleu Béarn
 

Sur le même sujet

La centrale photovoltaïque d'Essendieras

Les + Lus