Biarritz : les anti-G7 tentent une marche symbolique vers le centre de Biarritz mais sont stoppés par la police

Publié le Mis à jour le
Écrit par AR avec AFP
Des militants anti-G7 participent à une conférence de presse, lundi 26 août 2019, organisée par les groupes Alternatives G7 et G7 EZ à Biarritz.
Des militants anti-G7 participent à une conférence de presse, lundi 26 août 2019, organisée par les groupes Alternatives G7 et G7 EZ à Biarritz. © GAIZKA IROZ / AFP

Des responsables du mouvement anti-G7, dont Alternatives G7 et G7 EZ, ont entamé lundi midi une marche symbolique pour tenter de pénétrer jusqu'à la "zone rouge" du sommet du G7 à Biarritz, afin d'accuser "publiquement"  les sept dirigeants " d'illégitimité".

Suivis de plusieurs dizaines de militants, les trois porte-parole, Aurelie Trouvé, Izia Fernandez et Enault Aramandi, "bras dessus bras dessous façon chaine humaine basque"  se sont mis en marche vers la place Clemenceau, "l'endroit officiel du G7", mais ont vite été stoppés par les forces de police, a constaté une journaliste de l'AFP ce lundi 26 août à la mi-journée. 

Les militants anti-G7 ont entamé cette marche à l'issue d'une conférence de presse lors de laquelle ils ont livré leurs propositions pour le climat. 
"Nous souhaitons remettre aux dirigeants pyromanes et hypocrites notre déclaration et notre manifeste commun écrit à la fin du contre-sommet vendredi", a expliqué Aurelie Trouvé, jugeant le G7 "illégitime".
 

"Il faut transformer radicalement notre modèle économique pour répondre aux impératifs écologiques" en prenant des "mesures drastiques", a-t-elle dit, énumérant :  "désinvestissement massif des énergies fossiles, taxation des 'gros pollueurs', relocalisation des activités, développement des transports en commun. Remèdes à l'urgence climatique, l'évasion fiscale, la domination patriarcale, l'hégémonie des multinationales...". 



La veille, les associations ont annulé plusieurs actions, dénonçant un climat de tension orchestré par les autorités. 
 



 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.