Municipales à Biarritz : débat entre les quatre candidats ce vendredi 19 juin à 18 h 10 sur France 3

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christine Le Hesran

C'est peu dire que l'élection à Biarritz est un feuilleton qui dure et ce depuis août dernier. Elle a alors été convoitée par deux membres du gouvernement qui ont fini par jeter l'éponge. Il reste quatre candidats en lice, présents sur le plateau de France 3 pour le débat du second tour. 

Deux candidats qui ont passé le premier tour ont jeté l'éponge dans cette campagne électorale à rebondissements. Ils sont quatre à prétendre au fauteuil de maire et à débattre sur le plateau de France 3 Aquitaine en vue du second tour. 

La première, arrivée en tête avec 31,5 %, est Maïder Arosteguy, LR, qui affiche une liste d'union de la droite. Dans la bataille également, Guillaume Barucq ( 16,2 % au premier tour ) et sa liste "Biarritz nouvelle vague verte et solidaire – Olatu Berria" (Divers). Il a fait partie de la précédente équipe municipale en tant qu'adjoint avant de démissioner de ce titre tout en restant élu. Elle aussi poursuit le combat, Nathalie Motsch avec une liste Divers centre "Biarritz en a besoin" qui est arrivée troisième le 15 mars avec 14,2%. Et enfin, celui qui gagne tout juste son ticket pour le deuxième tour,  Jean-Benoît Saint-Cricq  ( 10,59% au premier tour ) et sa liste divers droite "Biarritz ensemble".

Biarritz, la convoitée, est une élection à rebondissement depuis l'été dernier. Deux membres du gouvernement ont bien essayé de se glisser dans la campagne, mais pas dans la même liste. C'est Emmanuel Macron qui a fini par siffler la fin de la partie en janvier dernier. 

Des voix courtisées

Au soir du premier tour, il ne cachait pas sa surprise d'avoir si peu convaincu au premier tour avec 12,22 %, c'est-à-dire quatrième, alors que c'est le maire sortant. Maintenant que le scrutin se joue le 28 juin, nul doute que les voix de l'ancien maire Michel Veunac qui a jeté l'éponge le 2 juin 2020 sont très courtisées. Dans un court communiqué diffusé alors, il ne donnait pas de consignes de vote.

Les thèmes du débat

À l'occasion de ce débat, Hélène Harte, rédactrice en chef de France 3 Euskal Herri, va revenir avec les candidats sur la gestion de la crise sanitaire et des orientations qu'ils ont donné à leur programme pour faire face aux conséquences économiques, sociales et environnementales. 

Lors du débat, les alliances qui ont eu lieu, entre Guillaume Barucq et la liste de Brice Morin composée notamment de socialistes, d'écologistes et de membres de la France Insoumise. Et celles qui n'ont pas eu lieu, notamment Maïder Arosteguy qui a refusé le principe de fusion. La conseillère municipale d'opposition avait affirmé que "les Biarrots ne veulent pas d'alliances de circonstance pour prendre les postes". 

Il sera aussi question du Biarritz Olympique et de ses péripéties. Oui ou non faut-il aider le club et son centre de formation à 12 millions d'euros par un coup de pouce financier ? Les candidats ne sont pas d'accord. 

 

Les candidats ont 40 minutes pour convaincre les électeurs de faire leur choix. Le débat est diffusé ce vendredi 19 juin à 18 h 10 sur France 3.