Cet article date de plus de 5 ans

Claude Ducos au centre de la deuxième journée du procès Junca

Entendu ce matin par les assises des Pyrénées-Atantiques, Claude Ducos a nié en bloc. Il est accusé d'avoir démembré le corps du petit Alexandre. Récit de cette deuxième journée au cours de laquelle la famille du jeune Alexandre, choquée,  a quitté l'audience.
Claude Ducos entouré de ses avocats, le 8 juin 2016
Claude Ducos entouré de ses avocats, le 8 juin 2016 © France 3 Aquitaine
durée de la vidéo: 01 min 45
2e jour du Procès du meurtre d'Alexandre Junca


Claude Ducos  a accepté de répondre aux questions d'Elise Daycard et Clément Alet pour France 3 Pau Sud Aquitaine.

Claude Ducos: Je n'y suis pour rien, j'ai tout appris quand il y a eu la garde à vue, autrement je ne savais absolument rien.

Elise Daycard: Et pourquoi Mickaël Baehrel vous accuse ? 
Claude Ducos: il faut le demander à lui, je n'ai pas l'autorisation de lui demander.




Claude Ducos, 76 ans, jugé depuis mardi avec trois co-accusés pour le meurtre de l'adolescent de 13 ans. Il est soupçonné d'avoir aidé le principal accusé, Mickaël Baehrel, à faire disparaître le corps de la victime en le découpant.

Il était l'amant occasionnel de Mickael Baehrel, à qui il donnait de l'argent, des cigarettes et de la nourriture en échange de fellations.

Selon Mickael Baehrel, Claude Ducos l'aurait aidé à emporter le cadavre de l'adolescent. Toujours selon Baehrel, le septuagénaire serait repassé quelques jours plus tard pour l'amener au gave de Pau "pour aller cacher le corps, en morceaux dans des sacs plastiques. Je ne savais pas qu'il l'avait démembré" a affirmé Baehrel.

Des accusations que Claude Ducos nie en bloc.

Voyez l'intégralité de l'interview de Claude Ducos au micro d'Elise Daycard et Clément Alet :

durée de la vidéo: 00 min 34
Procès Junca : l'interview de Claude Ducos


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire junca justice société béarn