Coronavirus : en Béarn, EOVE en première ligne pour les respirateurs artificiels

L'appareil respiratoire produit par la société EOVE. / © France 3 Pau Sud Aquitaine/FTV
L'appareil respiratoire produit par la société EOVE. / © France 3 Pau Sud Aquitaine/FTV

Le Béarnais Eove produit des respirateurs artificiels. Depuis le début de la pandémie, la production a triplé. La demande est mondiale.

Par François Busson

Le Béarnais Eove est sur le pont pour répondre à la demande mondiale dans la crise du Coronavirus. Ses appareils sont utilisés dans le traitement d'assistance respiratoire pour les patients atteints par le Covid 19. Cette Start-up paloise, née en 2014 dans le centre Hélioparc de Pau, a connu un très fort développement. 

Spécialisée dans la production de ventilateurs respiratoires, elle s'est lancée dans l'innovation technologique. Une réussite qui amène aujourd'hui l'entreprise à tripler au minimum sa production sur son site palois pour répondre à la demande. Les machines peuvent être utilisées en milieu hospitalier dans des circonstances exceptionnelles comme celles qui prévalent aujourd'hui.

Une fabrication française pour les appareils de chez EOVE

L'entreprise paloise est aujourd'hui en pleine activité pour répondre à la demande. Dans cette situation de confinement, seuls les parties administratives ont été mises en télétravail. Tout le reste du personnel, plus d'une trentaine de personnes aujourd'hui, est mobilisée pour fabriquer des appareils et notamment le ventilateur EOVE-150. La demande a plus que triplé et pour y répondre, même les ingénieurs du bureau recherche et développement travaillent au montage des ventilateurs respirateurs. Aujourd'hui, les fournisseurs (98% sont français) sont mobilisés pour alimenter les ateliers de montage palois. Seules les vannes mécaniques viennent de Suisse ou d'Allemagne.
 
Le ventilateur EOVE-150 actuellement fabriqué en nombre par la société paloise / © DR/ Société EOVE
Le ventilateur EOVE-150 actuellement fabriqué en nombre par la société paloise / © DR/ Société EOVE

Le plus petit, le plus léger et le plus connecté des appareils du monde

EOVE-150 c'est le premier succès de la société béarnaise. Un appareil pour les patients ventilo-dépendants pour les aider à respirer en hospitalisation à domicile. Léger, portable et très innnovant, il permet d'être contrôlé à distance par le médecin référent, via une application portable. Il s'adresse à des patients atteints de pathologies lourdes et pour lesquels le respirateur est un équipement vital. Utilisé au chevet du malade, il peut être mis en position nomade avec une sacoche.

Nous avions visité la société en 2016 dans le cadre d'un reportage de France 3 Pau Béarn > 

 
Eove, la réussite d'une start-up béarnaise
Eove start-up spécialisée dans le matériel médical et les appareils de ventilation respiratoire portable connaît un succès sur le marché européen. Eove crée en 2014 compte déjà 15 salariés.

EOVE, une success story

Fabien Cotteaux est l'homme qui a cru dans cette innovation technologique et la création d'un nouvel appareil. Cet ingénieur était responsable de la recherche et du développement de la société Airox, basée à Pau. Ancienne branche médicale d'un grand groupe français de la chimie, cette entreprise avait été rachetée par les américains de Covidien, en Californie. Fin 2010, le groupe américain a fermé les bureaux palois d'Airox. Il ne restait alors que la recherche et le développement.
 
Fabien Cottaux présentant ses équipements depuis l'Hélioparc Technopole à Pau où la société Eove est installée / © Hélioparc Technopole / DR
Fabien Cottaux présentant ses équipements depuis l'Hélioparc Technopole à Pau où la société Eove est installée / © Hélioparc Technopole / DR

Créer un nouvel acteur mondial du marché des respirateurs artificiels


Fabien Cotteaux se lance en 2014 et fonde EOVE avec plusieurs anciens collègues et des amis. Accueilli dans le centre Hélioparc de Pau, la société présente rapidement sur le marché son premier appareil innovant, l'Eove 150 ventilator. Le succès est au rendez-vous et le marché est en demande. La France, l'Italie, l'Allemagne puis l'Asie acquièrent ce matériel. Résultat, en six ans d'existence, la start-up paloise est passée d'un petit noyau à une trentaine de salariés. Elle occupe aujourd'hui un partie du nouveau batîment Newton, toujours dans le centre Hélioparc.
 

Eove a été rachetée en 2018 par Air Liquide

Depuis le début de l'aventure EOVE, la société s'est très vite développée. Résultat, le chiffre d'affaire a dépassé les cinq millions d'euros en 2017, trois ans après le démarrage de l'entreprise.
Un succès qui a attiré les investisseurs : le groupe français Air Liquide a racheté la Start-up en 2018. La branche santé du groupe, Médical System, est avec Eove la seule fabrique française de matériel d'assistance respiratoire. 

L’activité Santé d’Air Liquide emploie déjà 16 500 collaborateurs pour 3,4 millions d'euros de chiffre d’affaire (2017). La santé à domicile représente 45 % de cet ensemble, soit près de 1,53 million d'euros de revenus. Depuis le début de la crise, Air liquide a renforcé sa production, sécurisé ses fournisseurs et les stocks d'approvisionnement. Objectif à terme, quadrupler la capacité pour répondre aux demandes du marché. Ce sont essentiellement les hôpitaux qui ont besoin aujourd'hui des appareils avec l'arrivée de la crise du Covid-19. Outre les matériels Eove, Air Liquide fabrique des gammes de respirateur de réanimation et d'urgence.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus