Déclenchement du "plan blanc" dans les hôpitaux de Pau et de Bayonne

Dans les Pyrénées Atlantiques, seul département d'Aquitaine en couvre-feu, la situation sanitaire continue de se dégrader. Les hôpitaux de Bayonne et de Pau ont déclenché le plan blanc de façon à mobiliser les moyens et éviter une saturation des services.



 

Les chiffres de circulation du virus ne sont pas bons dans les Pyrénées-Atlantiques. Lundi, la directrice départementale de l'Agence Régionale de Santé, Maritxu Blanzaco, l'indiquait : le taux d'incidence dans les Pyrénées-Atlantiques est de 339 cas pour 100 000 habitants, bien au-dessus du taux régional de 182 pour 100 000 habitants.

Mais depuis deux semaines, au centre hospitalier de Pau, on constate une augmentation constante du nombre de  malades Covid-19.
Pierre Chanseau, Chef du pôle urgences à l'hôpital de Pau : "Tout s'est accéléré en quelques jours. Il y trois semaines, les urgences n'accueillaient quotidiennement qu'une dizaine de malades du covid-19. Lundi, 29 patients Covid ou covid suspect étaient admis".  

C'est pourquoi l'hôpital vient de déclencher son plan blanc, pour faire face à l'afflux de patients atteints de covid-19.

Regardez le reportage d'Alexandre Malesson et Olivier Lopez.
 
Déclenchement du plan blanc à l'hôpital de Pau


 
 

Qu'est qu'un plan blanc?

C'est un protocole d'urgence mis en place par un établissement hospitalier ou à la demande du préfet du département.
Un plan prévu à l'avance par les autorités de santé mettant en coordination les divers acteurs des services d'urgence pour une situation exceptionnelle.
Une organisation qui implique un renforcement des moyens de communication toute comme une gestion des "places", des lits en termes hospitaliers, mais surtout la réquisition des personnels médicaux et hospitaliers.

C'est dans ce cadre également que les opérations non urgentes peuvent être reportées.

En savoir plus sur le plan blanc.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société coronavirus/covid-19