Départementales 2021 en Pyrénées-Atlantiques : la majorité sortante se maintient, les régionalistes gagnent du terrain

Publié le Mis à jour le
Écrit par Dorine Conde

La coalition de centre droit du Président sortant, Jean-Jacques Lasserre, est en tête à l'issue du premier tour des élections départementales. Le scrutin est marqué par l'abstention mais aussi par la progression du vote régionaliste au Pays-basque. 

Il a manqué 133 voix au Président sortant, Jean-Jacques Lasserre (Modem), pour être réélu, dans son canton, dès le premier tour. Comme certains autres candidats, il a pourtant obtenu plus de la moitié des voix mais la règle des 25% d'inscrits nécessaires vient leur barrer la route. La faute à une abstention très forte: plus de 60% des électeurs inscrits dans le département ne se sont pas rendus aux urnes. C'est près de dix points de plus qu'en 2015. Il y aura donc bien un second tour dans les 27 cantons basco-béarnais. 

► Résultats du premier tour par forces en présence des Pyrénées-Atlantiques >

La majorité sortante se maintient 

Mené par Jean-Jacques Lasserre, le département des Pyrénées-Atlantiques est le seul de l'ex-Aquitaine à avoir constitué une liste, Forces 64, rassemblant LREM, MODEM, LR et UDI.  Une stratégie gagnante, puisqu'à l'issue de ce premier tour, la coalition majoritaire est en tête.

La gauche a bien résisté, particulièrement dans le Béarn et sait qu'elle pourra compter sur les reports de voix pour le second tour. Quant au RN, la course électorale s'arrête dès le premier tour pour tous ses candidats. 

La montée des régionalistes 

Aujourd'hui, l'organisation régionaliste, EHBAI, devient la deuxième force politique du Pays-Basque. En 2015, le jeune parti avait été au second tour dans 5 des 12 cantons du Pays-basque. Cette année, il gagne encore du terrain, il sera présent dans 7 cantons. Le mouvement basque a même créé la surprise dans le canton d'Hendaye où Iker Elizalde et Annie Povéda se retrouvent en tête du premier tour, avec 29,3% des voix. 
Seuls les cantons plus citadins comme Bayonne, Anglet ou Biarritz résistent encore à cette poussée régionaliste.

Sur leur page Facebook, les régionalistes ont tenu à remercier leurs électeurs. 

Dans les 5 cantons où EHBAI n'a pu se maintenuir, il invite, dans un communiqué, les électeurs à "évaluer parmi les candidatures de gauche et écologistes". La seule consigne de vote concerne le canton de  Biarritz, où le parti soutient officiellement le binôme écologiste et Génération.s formé par Ana Ezcurra et Matthieu Castaings. 
Car, si le EHBAI s'oppose clairement à la majorité départementale en place, il ne se reconnaît pas non plus dans l'actuelle opposition de gauche. 

Aucun soutien ne peut être envisagé aux candidatures de la droite et du centre, nous ne pouvons pas non plus soutenir une gauche qui s'oppose à une évolution institutionnelle du Pays Basque Nord ainsi qu'à une reconnaissance officielle de l'Euskara

Communique d'EHBAI

L'organisation politique souhaite récupérer les voix des abstentionnistes et les appelle à se rendre aux urnes dimanche prochain.