• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le talonneur du Biarritz Olympique convoqué par la justice

Jean-Philippe Genevois / © René Tanguy /Capgemini
Jean-Philippe Genevois / © René Tanguy /Capgemini

Jean-Philippe Genevois devra répondre de ses actes, outrage à agents et rebellion, devant la justice. Dans la nuit du 2 au 3 novembre, le rugbyman biarrot, âgé de vingt-sept ans, s'en était pris à deux policiers dans une boite de nuit de la ville.

Par Nicolas Morin

Les faits s'étaient déroulés dans un haut lieu des nuits de Biarritz quelques heures après la victoire du B.O contre le Racing Métro en Top 14. Sous l'emprise de l'alcool, Jean-Philippe Genevois avait alors dérapé. Appelés pour l'extraire de la discothèque, les deux policiers avaient eu toutes les peines du monde à parvenir à leurs fins. Ils avaient en effet reçu des crachats et des coups. Le joueur avait été ensuite placé en garde à vue. La plainte, déposée par les deux policiers, a été jugé recevable.

Le rugbyman devra donc répondre de ses actes devant la justice. Il fera l'objet d'une composition pénale. Jean-Philippe Genevois sera convoqué devant le délégué du procureur qui proposera ensuite une plainte qui devra être validée par le juge. Il pourrait s'agir d'une amende ou d'un simple rappel à la loi. 

Dans cette affaire, le talonneur ne sera pas le seul à rendre des comptes. La discothèque fait en effet l'objet d'une procédure administrative car un de ses clients, en l'occurence le joueur donc, était dans un état d'ébriété constaté à l'intérieur de l'établissement.

Sur le même sujet

Intervention du Procureur de la République de Mont-de-Marsan

Les + Lus