Cet article date de plus de 7 ans

Les réactions au verdict de l'affaire Bonnemaison

C'est sous une salve d'applaudissements que le docteur Bonnemaison a quitté le palais de justice. Témoins ou simple public acquis à sa cause tenaient tous à exprimer leur satisfaction. L' association pour le droit de mourrir dans la dignité, a réclamé derechef une refonte du dispositif législatif.
Nicolas Bonnemaison et un de ses soutiens, le chirurgien Jean-Michel Gouffrant
Nicolas Bonnemaison et un de ses soutiens, le chirurgien Jean-Michel Gouffrant © GAIZKA IROZ / AFP
Patricia Dhooge, veuve d'un des patients et témoin en faveur de Nicolas Bonnemaison
durée de la vidéo: 00 min 48
Patricia Dhoodge

Pr Jean-Michel Gouffrant est un des premiers soutiens de Bonnemaison

durée de la vidéo: 00 min 35
Docteur Gouffrand
Maître Ducos-Ader
durée de la vidéo: 02 min 54
Maître Ducos Ader

Maître Dupin
durée de la vidéo: 01 min 45
Maître Dupin

L' ADMD saisit la balle au bond

L'ADMD, l' association pour le droit de mourrir dans la dignité, a aussitôt publié un communiqué où elle souligne l'absurdité d'une situation où

Les Français, la justice, les médecins ne comprennent plus rien à la situation sur la fin de vie en France. La loi du 22 avril 2005 laisse une part trop importante au flou, à l’interprétation, à la bonne volonté des uns, au fanatisme des autres. Et c’est le patient en fin de vie qui trinque…


Pour cette association, il est urgent de réformer la loi sur la fin de vie en France.

...De la manière que les Néerlandais, les Belges et les Luxembourgeois ont choisie, c'est-à-dire en écoutant et en respectant la seule parole des patients...






.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice affaire bonnemaison